Accéder au contenu principal

Les miracles du bazar Namiya

 Un autre roman japonais, après "Tant que le café est encore chaud" et "Idol". Ayant eu pas mal entendu parler des deux, j'avais très envie de les lire. Pour "Les miracles du bazar Namiya", ce sont des clients à la librairie qui m'en ont parlé plusieurs fois, ils m'ont donc bien donné envie de le lire. Un roman japonais, une histoire de bazar et de lettres qui remontent le temps. Plutôt pas mal comme synopsis. Ce qui explique que ce roman est classé en fantasy et pas dans le rayon habituel de la littérature étrangère. Je l'ai lu en quelques jours, après que ma collègue m'en ait réservé un. J'avais déjà lu quelques livres de Keigo Higashino, un des rares auteurs japonais de thrillers que je connais avec "Un café maison" et     "Le dévouement du suspect X", j'avais donc hâte de découvrir un autre roman de l'auteur cette fois-ci différent d'un polar.


L'histoire se passe en 2012. Trois jeunes délinquants ayant commis quelques vols et autres délits du genre, entrent dans un bazar à l'abandon, le bazar Namiya. Ils y restent seulement pour la nuit, après avoir commis un méfait juste avant, et éviter de se faire prendre. Shota, Atsuya et Kohei vont découvrir que l'endroit qui paraissait désert est en réalité habité par une drôle de force. Alors qu'ils se cachent dans cet endroit abandonné depuis quelques minutes, les trois jeunes hommes entendent un bruit. Quelqu'un vient de déposer une lettre à l'avant du magasin. Stupéfaits ils la lisent et décident d'y répondre, la lettre étant adressée à l'attention du propriétaire du bazar. Une certaine ""le lapin de la lune" leur écrit comme quoi elle est une athlète d'escrime, qui participera aux JO. Cependant l'homme qu'elle aime est très mal en point, son pronostic vital étant fortement engagée. Elle est tourmentée entre continuer ses entraînements et briller lors des jeux ou passer le plus de temps avec cet homme condamné. Celui-ci la pousse à se concentrer sur sa préparation physique, mais celle-ci a du mal, évidemment tourmentée par le sort qui lui est réservé.

Ils réfléchissent un moment à leur réponse et leur correspondance dure plusieurs lettres. Ils découvrent rapidement, que ces lettres, auxquelles ils répondent tout de suite, proviennent du passé, et que les réponses qu'ils donnent, obtiennent instantanément une nouvelle réponse de la part du propriétaire de la lettre. Ils sont donc bel et bien dans un drôle d'endroit, capables de communiquer avec le passé. Ils vont donner quelques conseils, justement en rapport avec le futur de cette personne, qui est le présent des trois hommes pour l'aider à faire ses choix. 

Dans le chapitre suivant, on suit une autre histoire, celle de Matsuoka Katsuro, un jeune homme habitant Tokyo, rêvant de vivre de son métier de chanteur. Sa famille possède une poissonnerie et aimeraient que leur fils la reprenne, mais il n'en a guère envie. Il a démarré des études avant de les abandonner, voulant croire de tout cœur, que tous ces efforts payeront un jour. Déterminé à tout pour y arriver, sa passion va faiblir en découvrant que son père ne va pas bien. Il va alors envoyer une lettre au bazar Namiya afin d'obtenir des conseils. Les trois jeunes hommes répondant, lui disent qu'il a de la chance d'avoir cette poissonnerie dans la famille et qu'il ferait bien de la reprendre plutôt que de s'attacher à des rêves chimériques. Forcément, cette réponse franche blesse Katsuro qui ne s'attendait pas à une telle virulence. Il poursuit cependant son rêve, jusqu'à ce qu'une fin tragique le heurte. Pourtant, son héritage va se poursuivre... 

On suit ensuite Takayuki, le fils du propriétaire du bazar, inquiet de la santé déclinante de son père. Il souhaite le faire habiter chez lui, à plusieurs heures de route du bazar, pour pouvoir veiller sur lui. Sa femme est d'accord, et c'est acté. Le vieil homme habite chez eux. Un jour, celui-ci à son fils de le ramener exceptionnellement, une nuit durant au bazar. Il souhaite répondre aux lettres reçues, chose qu'il n'a pas pu faire durant un moment. Cette fameuse idée de correspondance et de conseils étant la sienne. Il reçoit une lettre plutôt originale, celle d'un enfant, souhaitant avoir 10/10 à tous ces contrôles. Mais comment faire? Le propriétaire lui propose alors une drôle de réponse. 

Le chapitre suivant concerne Waku Kosuke, adolescent. Il vit plutôt bien, son père a réussi dans un business d'achat et de revente. C'est un garçon plutôt heureux et bien loti. Fan des Beatles grâce à son cousin lui ayant donné tous ces CD, le jeune homme mène une vie pas trop mal. Mais un jour, ses parents lui annoncent que suite à des dettes contractées par le père de famille, ils prévoient de fuir un mois plus tard. Le jeune homme est choqué. Il ne pensait pas que son père se serait un jour retrouvé dans cette situation. Les jours s'enchaînent, il continue d'écouter ses CD inlassablement jusqu'au grand départ... Très préoccupé il envoie alors une lettre au bazar qui lui répond de rester avec sa famille. Qu'est ce que Kosuke fera finalement?

Le dernier chapitre concerne "Le chiot qui doute", une jeune fille de 19 ans souhaitant travailler rapidement et ne pas continuer ses études. Adoptée par ses grands oncles et tantes ayant perdu ses parents jeune, elle a besoin d'aide. Son grand-oncle est très malade, et elle souhaite pouvoir les aider, chose impossible avec son travail actuel dans une entreprise, où ses seules tâches ne sont guère utiles et valorisantes. De plus, elle ne gagne pas suffisamment d'argent pour les aider. Elle souhaite être confortée dans le fait que gagner le plus d'argent possible est le plus important. Elle a en effet été recrutée par un bar d'entraîneuses où elle travaille les soirs après son travail de jour. Les tâches ne sont pas dégradantes, elle est mieux payée, et elle peut rencontrer des hommes qui peuvent l'aider par la suite. Elle demande conseils au bazar, et les trois délinquants lui disent d'arrêter absolument ce travail, et que son travail de jour n'est pas si horrible. La correspondance continue, Harumi étant perplexe devant l'incompréhension de la personne ayant répondu à sa lettre. Les jeunes hommes vont finalement lui donner des pistes, appartenant au futur de Harumi, et vont pouvoir l'aider à gagner de l'argent. Harumi les écoute et à cinquante ans, après avoir fait des achats et ventes dans l'immobilier et après avoir placé son argent, elle est largement mise à l'abri.

On apprend au fur et à mesure du récit que les personnages sont plus ou moins liés les uns aux autres, le bazar et un certain foyer étant au centre de leurs vies. 

Une très belle histoire que j'ai adorée lire, ce mix entre réalisme et fantastique étant particulièrement prenant. Il faut se concentrer pour se souvenir qui est qui, réalisant que les personnages sont tous liés. Je vous le conseille vivement. 



"Les miracles du bazar Namiya", 9.20€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E