Accéder au contenu principal

Tu verras les âmes se retrouvent toujours quelque part

Une très belle lecture, pour clôturer cette année qui n'a pas commencé avec beaucoup de lectures, ayant profité un maximum de mon année en Corée, mais je me suis pas mal rattrapé quand je suis rentrée en France à partir de septembre, et surtout depuis que je bosse en librairie. Ayant reçu ce livre en beaucoup d'exemplaires, j'ai eu envie de le lire, attirée comme souvent, par la couverture et le titre. C'est surtout ces deux paramètres qui jouent chez moi. Et le résumé aussi un peu bien sûr. 

               On suit Myriam dont le mari vient de la quitter pour une autre femme. Désemparée, elle déménage, passe du temps avec un homme qui lui fait du bien, même si elle ne l'aime pas. Elle trouve refuge dans un café où elle rencontre une vieille dame qui l'attire. Son aura dégage quelque chose de particulier qui lui donne envie de s'approcher d'elle et de la connaître. Les deux femmes vont un jour avoir cette opportunité, après que notre protagoniste se soit rendue plusieurs fois durant dans ce café, espérant la revoir. Elles commencent alors à discuter, ou plutôt Myriam écoute, cette femme, des heures durant attablées au café. Elle lui raconte son amour, le vrai, cette âme sœur que l'on rencontre qu'une fois dans une vie, ou pas. Un homme qu'elle a rencontré à ce café même, des décennies auparavant. Pas le plus bel homme, mais attirée par ses mains, ses boucles brunes, le premier coup d'œil lui a fait dire qu'elle le voulait. Myriam, chaque jour donnant des conseils sur le couple sur les plateaux télé, mais parlant creusement sans savoir ce qu'est le véritable amour, écoute. 

Le livre entier raconte cet amour, la passion, la déception, le manque, toutes les émotions qui ont traversées la vieille dame alors que cet homme partait souvent à l'étranger. Cet homme qu'elle aimait pourtant tellement, amoureuse plus que de sa personne mais de son âme, l'amour ultime, la communion de deux âmes qui ne pourront jamais se défaire, cet homme pourtant l'a fait souffrir. Les moments passés ensemble naviguaient entre passion, rejet de la part de cet homme, et manque à chaque fois qu'il quittait la capitale. A l'époque, la vieille dame était jeune, et travaillait dans un magazine. Son écriture changea au fur et à mesure que cette histoire se déroulait. Elle s'accrocha à ce véritable amour qui pourtant lui faisait mal. Les chapitres passent, et on en apprend toujours plus sur cette histoire si singulière. 

On est plongé dans ce Paris si important pour les scènes du roman, l'île de la Cité, le boulevard Raspail, le jardin du Luxembourg. L'autrice nous pousse à pleinement nous projeter dans ce Paris romantique, ce Paris théâtre de ces années. 

J'ai beaucoup aimé ce roman, qu'on ne lâche pas, les émotions sont présentes sans que cela soit too much, sinon ça m'aurait vite gavée. L'histoire est très belle, le pitch, ces fameuses âmes sœurs qui se trouvent, est particulièrement beau. J'ai failli pleurer au tout dernier chapitre.  


"Tu verras les âmes se retrouvent toujours quelque part" de Sabrina Philippe, 8.30€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E