Accéder au contenu principal

La brocante Nakano

 Après avoir lu "Les enfants du silence" de Gong Ji Young, j'ai enchaîné avec une lecture bien plus détendante et sympathique, avec "La brocante Nakano". Il faisait partie de ma liste des romans japonais que je souhaitais lire, je suis donc ravie d'avoir pu l'emprunter à la librairie. Ce n'est certainement pas mon roman japonais préféré, mais j'ai passé un assez bon moment en le lisant. Une histoire sympathique sans fioritures qu'en douceur c'était parfait pour me changer les idées de la précédente lecture très difficile. 

On suit Hitomi, qui travaille au sein de la brocante Nakano à Tokyo, temple de tout un tas d'objets de bric à brac que son patron Monsieur Nakano revend. Hitomi mène une vie plutôt simple, en se rendant à la brocante chaque jour pas avant 10H jusqu'à 19H. En plus du patron, elle travaille avec Takeo, qui s'occupe principalement des enlèvements, c'est à dire, d'aller récupérer les objets que les clients souhaitent revendre et pour lesquels Monsieur Nakano est intéressé. Les jours passent mais ne se ressemblent pas, bien que la base de la journée soit la même. Hitomi est chargée de garder la boutique quand les deux autres sont à l'extérieur. 

Les clients curieux entrent, d'autres souhaitent vendre leurs objets, tandis que Hitomi commence à développer des sentiments pour son collègue Takeo, semblablement d'environ le même age qu'elle. Takeo n'est pas très loquace, il parle peu, Hitomi ne sait pas ce que pense le jeune homme. Ils sortent quelques fois ensemble, ils s'embrassent même, mais rien d'autre ne se passe. Hitomi est frustrée, coupée dans son élan de sentiments, tandis que ceux-ci commencent à s'évanouir. Parfois Takeo ne vient pas, elle l'appelle, sans réponse de sa part. Takeo lui a confié auparavant qu'il a beaucoup de mal avec les relations intimes, et se sent très mal à l'aise devant cela. Hitomi enchaîne les jours frustrants. Masayo la sœur du patron est également bien présente dans l'histoire, remplaçant régulièrement son frère lorsqu'il est occupé. C'est une femme assez peu conventionnelle pour la norme japonaise, vivant une relation avec un homme, avec lequel elle n'est pas mariée, tous deux vivant séparément. Le fait que les personnages ne soient pas vraiment représentatifs de la norme japonaise est vraiment frais et moderne, c'est ce que j'ai beaucoup aimé dans le roman. 

Bref, pas très original, mais la façon donc c'est écrit, raconté, dont les sentiments sont exprimés, c'est beau. Passion toujours pour les romans japonais dans lesquels il ne se passe pas grand chose, mais c'est juste beau et ça fait du bien au moral. Pas grand chose d'autre à dire sur ce roman, aucune action majeure n'étant évoquée dans le récit je pense que j'ai tout dit. 



"La brocante Nakano" de Kawakami Hiromi, 8€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E