Accéder au contenu principal

Un papa vivant

 J'ai reçu dans mon rayon ce nouveau premier roman de l'actrice Alice Taglioni il y a de cela quelques semaines et j'avoue avoir été surprise en le voyant. C'est toujours surprenant pour moi de voir des livres écrits par des chanteurs/acteurs/personnalités qui n'ont rien à voir de base avec le monde de l'écriture, et j'avoue que cela a titillé ma curiosité. J'avais donc bien envie de le lire, et après plusieurs semaines à me faire cette réflexion c'est enfin chose faite. La jolie couverture et le titre m'ont d'autant plus envie donné de le lire. 

"Un papa vivant", dans lequel on suit Elliot, qui fêtera ses sept ans bientôt. Il n'a jamais connu son père, décédé alors qu'il n'avait que huit mois. Il vit avec sa maman Gloria dans la jolie maison qu'avaient imaginée le couple avant la mort brutale dans un accident de ski de Jo le mère de Elliot. La mère et son fils sont très proches. Gloria fait tout pour son fils, pour tenter de palier la mort de son ancien compagnon. Elle ressent le manque de Jo, mais fait tout pour ne pas affecter son fils, et lui offrir la plus normale des enfances, malgré les circonstances. Sa mère, Suzanne est également très présente avec son compagnon Fifi. La grand-mère est assez excentrique, gentille mais s'impose. Elle n'hésite pas à passer à l'improviste chez sa fille et son petit-fils régulièrement. 

Il y aussi Francine, ou Fluche, l'ancienne prof de théâtre de Jo, celui-ci ayant été en effet comédien. Tout d'abord très proche de Jo, elle devient également une amie importante pour Gloria. 

La petite famille vit plutôt bien, mais évidemment la mort de Jo est toujours très difficile pour Gloria qui n'a jamais retrouvé quelqu'un. Elliot lui aussi souhaiterait un papa, cadeau qu'il demande pour ses sept ans. Gloria ne peut guère exaucer ce souhait, mais imagine une très belle fête pour l'âge de raison de son fils à la maison. Elle fera tout pour lui faire plaisir, mais un papa, ce sera plus compliqué. 

Gloria donne des cours de piano, ayant de très bonnes capacités dans l'art de jouer de cet instrument. Jo quant à lui est un petit garçon gentil, et qui obéit à sa maman. Il aime faire de la balançoire dans le jardin mais sait que s'il abuse, il ne pourra plus en faire. Un jour alors qu'il essaye de monter plus haut, il sent quelqu'un le pousser et lui permettre d'aller toujours plus haut. Il se rend alors compte qu'il s'agit de son papa, Jo. Durant des mois, il voit son papa, la plupart du temps dans le jardin, alors qu'il fait de la balançoire. Le père et son fils apprennent à se connaître. Elliot ne dit rien à sa mère, c'est leur petit secret. Seul Motus, leur chien voit aussi ce père défunt. Les semaines passent, Elliot fête son anniversaire tant attendu. Il rêvait d'un papa, voilà qu'il l'a. Sauf qu'il est le seul à le savoir.  

Les deux vont alors comploter afin de trouver un compagnon pour Gloria. Elliot n'a pas oublié qu'il souhaitait un papa. Vivant. Même Jo, à contrecœur va aider son fils à réaliser son vœu. 

Le récit est très mignon, les phrases écrites simplement, parfois comme un enfant parlerait ce qui apporte beaucoup de douceur à la lecture. Il ne se passe pas énormément de choses dans les 260 et quelques pages du récit, mais l'histoire est jolie, je vous le conseille. 

 


"Un papa vivant" de Alice Taglioni, 18.90€


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E