Accéder au contenu principal

Marie Curie et ses filles | Lettres tendres

 Un tout petit bouquin que j'ai lu récemment aux éditions J'ai lu, regroupant une quarantaine de lettres échangées entre Marie Curie et ses filles Irène et Eve de 1907 à 1934. Sorti aux alentours du 20 mai, j'ai demandé ce petit bouquin en service de presse reçu une semaine avant sa sortie à peu près. Un recueil similaire existe déjà dans une autre maison d'édition, mais J'ai lu a pris le parti de "seulement" réunir une quarantaine de lettres contrairement à l'autre livre qui existe, bien plus épais. Lu d'une traite en une soirée, j'ai passé un mignon moment de lecture en apprenant plus sur une femme pionnière de son temps, et de sa relation avec ses filles qu'elle a élevées seule suite à la mort de son mari Pierre alors que ses filles étaient encore petites.

Ces quarante lettres ont été sélectionnées parmi plus de deux-cent, réunissant les plus tendres. Les fautes d'orthographe ont même été conservées, pour la plus jeune des filles Eve qui était, au début de ces lettres, encore qu'une enfant. On suit donc ces trois femmes sur fond historique, en apprenant plus sur ces périodes et sur la façon dont elles vivaient. La période pré-guerre, durant la première guerre mondiale et post guerre. On apprend alors l'engagement de ces trois jeunes femmes/femmes dans l'effort de guerre. Irène suivit les traces de sa mère en continuant elle aussi dans la science tandis que Eve se dirigera vers une carrière musicale et littéraire en publiant notamment une biographie sur la vie de sa mère. 

Les trois femmes proches les unes des autres s'échangent quelques banalités sur leurs vies, leurs questionnements, leurs aspirations, leurs peines, entre Paris, le sud de la France, l'Italie, l'Espagne et les Etats-Unis pour Marie Curie qui s'y rend pour son travail. Un mignon petit recueil grâce auquel on en apprend plus sur une figure phare de la physique et chimie. J'ai appris pas mal de choses ce qui fut très sympathique. On a même à la fin du livres les biographies de Marie Curie, Irène et Eve.



"Marie Curie et ses filles lettres tendres" 6.80€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'analphabète qui savait compter

 Le fameux roman dont je vous parlais dans mon dernier article sur le blog, que je lisais en parallèle de "L'institut' de Stephen King. Un petit roman pas très long, écrit par le fameux Jonas Jonasson connu surtout pour son "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", premier et seul autre roman que j'ai lu de l'auteur. D'ailleurs jamais terminé. Car l'idée était là: fraîche et originale mais c'est un peu trop parti dans tous les sens, ce qui m'a fait décrocher de ce roman toujours inachevé jusqu'à présent.           Pour "L'analphabète qui savait compter", le style de l'auteur reste présent, tout aussi original et unique, mais j'ai un peu plus accroché que pour son autre roman. La fantaisie était tout de même bien présente ahah, clairement.  On suit donc Nombeko, orpheline noire issue d'un quartier défavorisé de Johannesburg, qui au début du roman n'est encore qu'une enfant et s'occupe d