Accéder au contenu principal

Vie à vendre

 J'ai lu d'une traite ce roman de Yukio Mishima, écrivain très prolifique et beaucoup traduit en français. Je l'avais déjà repéré il y a des semaines/mois, et je me suis enfin décidée à le lire, le livre allant finir en retour chez l'éditeur, c'était le moment ou jamais de le découvrir. Une lecture que j'ai réalisée d'une traite un dimanche. On suit Hanio Yamada dans ce roman original, qui après avoir raté son suicide, bien qu'ayant un bon travail dans lequel il gagne bien sa vie, n'est guère heureux. Un jour donc, il prend des cachets pour en finir. Cependant il rate son suicide, se retrouve à l'hôpital et décide alors de vendre sa vie. Il publie une annonce dans le journal, quelques jours passent et le premier individu se présente à lui. Il s'agit d'un vieil homme qui le paye l'équivalent de quelques centaines d'euros pour aller séduire la femme du vieil homme, bien plus jeune que lui, que son nouveau client sait qu'elle le trompe. De cette façon la jeune femme mourra et Mishima aussi. Notre héros accepte. Il débarque alors chez la jeune femme, la séduit, fait l'amour avec elle, et se font surprendre par l'amant de celle-ci mais au lieu de les tuer, il fait tout autre chose... Mort ratée donc... 

Les événements se succèdent, les clients également, les chapitres du récit étant très nombreux et courts. La cliente suivante le paye encore plus, pour aller tester une poudre qui risque de le tuer, sa cliente s'étant embarquée dans un traquenard qui concerne un livre rare présentant des plantes mortelles. Yukio découvre l'ACS la Asia Confidential Service lorsqu'il se rend sur place pour sa mission, où il découvre plusieurs étrangers qui le payent pour boire une boisson spéciale très certainement mortelle, souhaitant en tester l'efficacité. Cela encore une fois, ne se passe pas comme prévu et notre héros est toujours vivant. Il s'embarque ensuite dans une histoire d'ambassades et de fausse pierre sur un collier d'émeraude appartenant à la femme d'un ambassadeur, le rôle de Yamada étant clairement de décrypter un code secret. Bref, les situations s'enchaînent, il amasse de plus en plus d'argent, payant même en avance plusieurs mois de loyer. Ensuite il sera question de vampire et d'une femme qui reste jeune, notre héros étant engagé par un adolescent. Puis il va terminer par habiter avec une femme où là aussi, les choses deviennent imprévisibles, et il doit alors partir. 

Une lecture prenante et originale qui change des autres romans japonais que j'ai pu lire pour la plupart, n'étant pas une critique de la société japonaise ni non plus une lecture ciblée sur le suicide et le fléau de ceux-ci au Japon. Comment un homme vend sa vie, et se plie aux volontés de ses clients, un homme qui n'attend plus rien de la vie. 



"Vie à vendre" de Yukio Mishima, 9.40€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'analphabète qui savait compter

 Le fameux roman dont je vous parlais dans mon dernier article sur le blog, que je lisais en parallèle de "L'institut' de Stephen King. Un petit roman pas très long, écrit par le fameux Jonas Jonasson connu surtout pour son "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", premier et seul autre roman que j'ai lu de l'auteur. D'ailleurs jamais terminé. Car l'idée était là: fraîche et originale mais c'est un peu trop parti dans tous les sens, ce qui m'a fait décrocher de ce roman toujours inachevé jusqu'à présent.           Pour "L'analphabète qui savait compter", le style de l'auteur reste présent, tout aussi original et unique, mais j'ai un peu plus accroché que pour son autre roman. La fantaisie était tout de même bien présente ahah, clairement.  On suit donc Nombeko, orpheline noire issue d'un quartier défavorisé de Johannesburg, qui au début du roman n'est encore qu'une enfant et s'occupe d