Accéder au contenu principal

Une vie

On peut vraiment dire que je passe du coq à l'âne. Après du roman dramatique avec "Petits secrets, grands mensonges" ayant donné la série "Big little lies" et du Bussi, auteur assez populaire qui écrit des romans contemporains sur fond de tragédie, ( voir ma vidéo Focus sur lui), je suis passée à du classique avec "Une vie" de Maupassant. Que voulez-vous je suis comme ça.
Je n'avais plus lu de classique depuis un petit moment, ayant souhaité relire Daphné du Maurier, puis je me suis dit que mon beau coffret de classiques, dont je vous avais fait une vidéo spéciale, n'allait pas se lire tout seul. J'ai toujours eu un peu de mal avec les livres dits "classiques", adorant pourtant lire, mais les trouvant un peu ennuyants, loin de notre époque et qui me parlent peu.
L'année dernière je vous parlais de mon défi de lire plus de classiques en 2018, chose que je continue d'essayer de faire cette année. Je ne me force jamais, ce n'est pas le but, mais je me motive.
Pour Jules Verne, je me dis que c'est un classique. Ayant adoré "L'île mystérieuse", ce n'était pas très difficile, pour Daphné du Maurier, c'est féministe et assez contemporain, pour Maupassant ça ne fait pas trop "vieux". C'est un des rares auteurs que nous avions étudié au collège que j'avais apprécié, avec le fameux "Bel Ami". Une histoire tout à fait parlante à notre époque, qui avait été très bien adaptée au cinéma avec Robert Pattinson.

"Une vie", est le premier roman de l'auteur, étant un habitué des nouvelles, mais n'ayant jamais écrit de roman jusque là. On va suivre Jeanne Le Perthuis des Vauds, choyée, et aimée de ses parents bourgeois, élevée dans un pensionnat dans le but de devenir une jeune femme lettrée.
Elle se marie rapidement sur conseils très poussés de son père et de son curé.
Ecrit en 1880, mais dont l'histoire est située en 1819, Maupassant nous raconte la vie de cette jeune femme, qui ne va être que désillusions et malheurs, à une époque où la femme est asservie par les hommes. Poussée par les deux représentants du sexe masculin de sa vie, elle se marie à Julien de Lamare, beau jeune homme qui va lui en faire voir de toutes les couleurs.
Au début Jeanne pense être heureuse avec lui, notamment lorsqu'ils passent leur lune de miel en Corse, puis le retour dans le petit village situé dans le nord de la France, dans une maison que ses parents lui ont offerte, la replonge dans la routine.
Elle ne sait que faire de ses journées, heureusement entourée de sa sœur de lait Rosalie, qui va être sa servante. Julien n'est pas là souvent, et leur nouvelle vie à deux s'annonce ennuyante. Ils ne partagent pas grand chose, uniquement quelques fois leur couche. Les parents de Jeanne viennent voir le couple régulièrement ce qui met du baume au cœur à Jeanne. Son père le baron est un homme attentionné, très proche de sa fille, et sa mère, une femme dont le souffle lui manque à cause de son poids est également un soutien pour la jeune femme.
Un jour, Jeanne se fait trahir par Rosalie, la renvoie et elle se retrouve seule avec son mari.
Elle va découvrir la vraie nature de Julien, coureur de jupons, tandis que Jeanne s'enfonce de plus en plus dans l'espoir et la désinvolture ensuite.
Elle tente de se créer une vie sociale avec quelques couples fortunés des alentours, avec qui elle ne partage en vérité pas grand chose.
Heureusement, un jour elle se retrouve enceinte et ce bébé va devenir son salut. Très proche de lui, elle le choie comme personne, mais ce dernier ne va pas vraiment lui rendre. En effet en grandissant, Paul va en faire voir de toutes les couleurs à sa mère à qui il va écrire uniquement pour lui demander de l'argent. Jeanne est tellement heureuse de recevoir des nouvelles de son fils, qu'elle ne réalise pas que celui-ci ne s'intéresse pas vraiment à elle, mais profite d'elle.
Le roman s'étire sur plusieurs décennies, suivant Jeanne dans sa vie aux aspects assez tragiques, d'une jeune femme bourgeoise de l'époque qui s'ennuyait.

Avis: Un roman de l'époque dépeignant ce que pouvait être la vie de femmes bourgeoises, entre le "Madame Bovary" de Flaubert et les romans d'Emile Zola. Un roman assez court, dans lequel il se passe beaucoup de choses. On ne s'ennuie pas, Jeanne est un personnage intéressant, qui ne représente pas complètement l'archétype de la femme soumise et obéissante qui était coutume à l'époque. On a de la sympathie pour elle, parfois on a envie de la secouer, mais on assiste impuissants à certaines situations tragiques de la vie de notre héroïne. Un roman avec "Bel ami", que je conseillerai à quelqu'un qui n'a pas l'habitude de lire des classiques.



"Une vie" de Guy de Maupassant, 4.00€


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E