Accéder au contenu principal

Lettre d'une inconnue

Après "Le passé",  j'ai souhaité lire un classique, et idéalement un de ma jolie collection, collaboration entre Le livre de poche et Christian Lacroix. Je vous la présentais dans cette vidéo
J'ai donc jeté mon dévolu sur "Tendre est la nuit" de Fitzgerald, que je n'ai pas pu continuer car il manquait des pages. Oui oui vous avez bien entendu, la pagination était plus qu'approximative, et il n'y avait pas les pages entre la 144 et la 193. 
J'attends donc un retour de la part de la maison d'édition, en espérant pouvoir le terminer bientôt, que je vous en parle. 
Vous l'aurez donc deviné, je suis passée à un autre roman, après avoir bien rigolé, comme cette situation ne m'étais jamais arrivée, mais étant énervée aussi un peu quand même. 
J'ai donc pris dans ce même coffret, "Lettre d'une inconnue" de Stefan Zweig, en n'étant pas rancunière, et en espérant qu'il n'y ait pas de pages manquantes également. 
Le fin roman était composé de trois nouvelles, "Amok, ou le fou de Malaisie" "Lettre d'une inconnue" et "La ruelle au clair de lune". Mais je n'ai lu que "Lettre d'une inconnue". 
J'avais bien sûr entendu parler de Zweig, sans jamais encore rien lire de lui, et je suis heureuse de l'avoir enfin fait. Ce très court roman, est une nouvelle même, puisqu'il s'étire sur 50 et quelques pages. Il se déroule sur une seule et même journée, puisqu'il s'agit d'une lettre que reçoit le personnage, qui n'a d'ailleurs pas de nom. 
Cette lettre très longue, est envoyée par une femme qui a connu "le romancier à la mode", lorsqu'elle était très jeune, et dont elle s'est amourachée. Petite fille à l'époque, elle vivait dans le même immeuble que cet homme qui était un jeune homme de 25 ans, venant d'emménager dans l'immeuble. Il écrivait déjà, et fascinée la petite fille s'est mise à lire, afin d'être à la hauteur de celui dont elle s'est épris. Forcée de déménager, désespérée, elle n'a jamais arrêté de penser à lui écrit-elle, pendant que son unique enfant meurt, pendant qu'elle écrit cette longue lettre. Lorsqu'elle fût plus âgée, son chemin la mena deux autres fois vers cet homme idéalisé qu'elle n'avait jamais oublié. Mais lui l'oublia.

PS: Désormais vous pouvez cliquer sur le titre du livre sous la photo afin de le retrouver directement :)
Si vous souhaitez rejoindre un club lecture, n'hésitez pas à nous rejoindre par ici!

Avis: Une nouvelle courte, la plus connue de l'auteur austro-hongrois, une "confidence crépusculaire", comme est indiqué au début de la nouvelle. Une sorte de correspondance épistolaire à sens unique, qui se restreint à une seule lettre. Mais quelle lettre! 
Cette femme lui raconte tout, à l'homme qui l'a oubliée. C'est très fort, on ressent aisément ses sentiments puissants, d'autant qu'ils partagent quelque chose qu'il ignore...
J'ai bien aimé cette nouvelle, l'ait trouvé assez puissante, elle se lit vite.


"Lettre d'une inconnue" de Stefan Zweig, 6.50€


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E