Accéder au contenu principal

Le beurre de Manako

 Un nouveau roman japonais ça faisait longtemps ahah, non même pas. Promis, ça va changer bientôt. Il faut que je me force à lire un peu autre chose, mais vous allez le voir, ce sera le cas pour les prochains articles. Ce livre allait être retourné à l'éditeur alors qu'il avait l'air d'être franchement bien. Un auteur dont je n'avais jamais entendu parler, Asako Yuzuki, et un titre assez différent. Sans parler de la jolie couverture, et du résumé attractif. 

En effet, ce roman était vraiment sensoriel, pas mal basé sur la nourriture, ce qui change un peu des autres romans japonais que j'ai déjà lus. On suit Rika, jeune journaliste, sur l'affaire d'une femme, Manako, accusée du meurtre de trois de ses amants. Rika décide un jour de rendre visite à l'accusée, incarcérée. Elle lui écrit une première fois pour tenter de recevoir son attention dans le but de lui rendre visite. Au début rien ne se passe, puis Rika va arriver à ses fins. Elle découvre alors une femme un peu en chair, ce qui change de la plupart des japonaises, qui adore manger et préparer de bons petits plats. Au fil de ses visites, Rika devient fascinée par cette femme, qu'elle ne voit pas avoir tué ces hommes. Pour capter l'attention de la détenue, Rika va lui partager ses expériences culinaires, sujet qui anime particulièrement Manako. Cette dernière va donner des idées de recettes à la journaliste. Leur première rencontre concerne le beurre, et sa magnificence selon Manako qui lui conseille d'en manger froid avec du riz chaud. Rika se plie à ses conseils, et éveille alors subitement son appétit et sa diversité culinaire. Bine que le beurre soit alors très difficilement trouvable et très onéreux, celle-ci va en acheter réguli-rement. Elle qui jusqu'à présent mangeait rapidement au konbini des plats guère appétissants et était bien mince, elle se met à prendre du poids et à savourer pleinement ce qu'elle déguste. Ces scènes sont alors très gustatives et sensorielles.

Reiko, la meilleure amie de Rika, voit alors son amie prendre du poids et lui fait remarquer. Elle-même très mince ne se nourrissant pas beaucoup n'hésite pas à en faire la remarque à Rika. En couple depuis longtemps avec son mari, tous deux n'ont pas d'enfant, et ne partagent pas grand chose. Ils s'éloignent, Reiko étant femme au foyer sans enfant. Rika continue d'aller voir Manako au parloir tout en préparant son article sur cette affaire qui fait parler d'elle. Son but final étant d'obtenir une interview, pour écrire un papier sur le sujet. Au début, elle est persuadée de l'innocence de l'accusée, mais son opinion va évoluer. Elle continue tout de même d'écouter les idées fantasques de Manako qui lui raconte un peu sa vie. Elle était une sorte d'escort pour les hommes, les accompagnant à des repas, spectacles, sorties sans jamais rien faire avec eux, et aimait leur préparer de bons repas. Sa culpabilité n'est pas foncièrement prouvée, mais le fait que les trois personnes soient mortes avec elle gravitant autour, paraissant suspect. Elle suivait des cours de cuisine, n'était guère proche de sa mère et sa sœur, que vont aller rencontrer Reiko et Rika, dans le but d'enquêter sur la culpabilité ou non de Manako. 

Elles vont même rencontrer un homme ancien camarade de l'accusée, celle-ci ayant vécu un temps avec lui. Rika va se mettre elle aussi à suivre les mêmes cours de cuisine, afin de glaner des informations sur celle qui la fascine. Ses sensations gustatives sont alors éveillées, souhaitant élargir sa culture culinaire et réunir ses proches comme le faisait Manako. En la copiant, on découvre à quel point Rika est fascinée par l'accusée. Les mois passent, sa relation avec Reiko se défait un peu, elle continue de beaucoup travailler, d'entretenir une relation avec un de ses collègues avec qui elle ne partage guère. Un jour alors qu'elle rend visite à Manako, celle-ci lui recommande de manger un plat de nouilles au beurre juste après l'amour. Rika invite alors son amant pour exaucer le souhait de Manako. Une drôle de fascination débute alors, jusqu'au procès. 

Un roman dont le synopsis est original, les sensations gustatives étant très présentes, ça me donnait clairement envie de manger. Le livre est en même temps en phase avec la société car les diktats du poids, de la pression sociétale sont évoqués, tout en suivant quelques personnages assez outsider, sortant justement des carcans typiques japonais, ce que j'ai apprécié. J'ai passé un très bon moment de lecture en lisant ce roman, que je n'aurais pas découvert sans la librairie où je travaille.  



"Le beurre de Manako" de Asako Yuzuki, 22.90€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E