Accéder au contenu principal

L'enragé

 "L'enragé" est un des livres de la rentrée littéraire qui me donnait très envie. Le sujet, une vraie histoire survenue un soir d'août 1934, où cinquante-six mineurs ont fui le centre pénitentiaire de Belle-Ile-en-Mer, avait l'air particulièrement intéressante. D'autant que l'auteur est Sorj Chalandon, a écrit "Le quatrième mur" que j'ai adoré lu il y a quasiment dix ans. J'étais donc vraiment curieuse de relire un roman de l'auteur. 400 pages, lues en quelques jours, d'autant que c'est un roman que j'ai emprunté à la librairie, je n'ai donc pas envie de le garder trop longtemps. 

Jules Bonneau est un jeune homme incarcéré dans la fameuse prison de Belle-Ile, hébergeant des soi-disant criminels mineurs. Parfois leurs seuls crimes étant d'avoir volé. Ou d'être né orphelin, ou pauvre. Notre héros a été quant à lui abandonné par ses parents, et donné à ses grands-parents qui n'en n'avaient que faire de lui. Il vit la faim au ventre, peu aimé de quiconque, et va vouloir venger la mère de ses amis Rolin, faussement accusée dans une affaires de vol de draps. Tous les trois brûlent une ferme et se font enfermer dans l'établissement pénitentiaire. Jules s'endurcit et devient La Teigne. Il est craint par tous, même un peu par les matons. Il se fait régulièrement brimer par les autres prisonniers, certains le respectent et sont plus ou moins ses amis tandis que d'autres jouent les caïds et s'en prennent à lui. Tout comme son ami Loiseau, 13 ans dont son seul crime est d'avoir été abandonné à l'âge de 12 jours, et se faisant souvent brimer. Certaines scènes sont évidemment dures à regarder, les conditions de vie de la prison étant bien décrites.

Les années passent, 1932,1933, jusqu'en 1934 où la rébellion débute. Lassés d'être traités comme des animaux, humiliés, agressés, violés, battus, les jeunes de la prison décident de s'enfuir sans avoir fait quelques dégâts avant de prendre la poudre d'escampette. 

Tous réussissent à s'enfuir sans mal pour certains, et tentent d'échapper au plus vite à cette prison qui les a brisés. Jules se retrouve en bonne posture pour échapper à cet enfer, accompagné de son ami Loiseau, qui propose d'aller se faire aider par des sœurs qu'il aide avec son travail de prisonnier. Jules n'a pas confiance, Loiseau s'y rend donc seul au cas où il s'agirait d'un piège. En effet, tous les citoyens alentours reçoivent 20 francs, s'ils ramènent un prisonnier. Une véritable chasse à l'homme débute alors. Jules voit de plus en plus ses camarades se faire arrêter et ramener de force à la prison. Loiseau se fait effectivement également piéger, les sœurs ayant vu l'opportunité de se faire de l'argent. Jules tente de voler un bateau après avoir piqué des vêtements et s'être grimé afin de ne pas être reconnu avec ses guenilles et son crane rasé. Le subterfuge fonctionne, personne ne l'arrête, jusqu'à ce qu'il tombe sur Ronan un pêcheur le voyant tenter de voler son bateau de pêche. Plutôt que de le dénoncer, Ronan va le prendre sous son aile, ayant besoin de deux bras supplémentaires pour jouer les pêcheurs. Il va cacher l'identité du jeune en le faisant passer pour son neveu auprès de son équipage composé de Alain, communiste opposé au pouvoir, Pantxo, et Perig âgé de 15 ans. Jules craint de se faire démasquer mais le plan marche plutôt bien. Jules est surpris que l'homme ne l'ait pas encore vendu. Les jours passent, Ronan et sa femme Sophie, infirmière de l'établissement où il était incarcéré l'accueillent et le cachent. Va t-il s'en sortir? 

Une histoire que j'ai beaucoup aimée, du fait que Chalandon nous raconte une histoire vraie, prenante, émouvante, que les dialogues fusent. J'ai été happée par le récit que j'ai beaucoup aimé, qui m'a touchée et que je vous conseille vivement.



"L'enragé" de Sorj Chalandon, 22,50€


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E