Big magic

Après avoir lu "Honey and milk" de Rupi Kaur également en anglais, j'avais très envie de continuer sur ma lancée avec "Big magic" de Elizabeth Gilbert l'auteur de "Mange, prie, aime". Déjà parce qu'une amie me les a prêtés donc je ne comptais pas les garder 107 ans, et de deux car j'étais sur une bonne lancée, j'avais donc très envie de continuer comme ça. Ce qui fait que j'ai lu deux livres en anglais ce mois-ci, et j'en suis très contente. J'avais besoin je pense, de ce genre de lecture type "conseils de vie", pour me sentir bien, et pour croire en moi. Après une rupture, et en pleine période d'inactivité salariale, c'est primordial de rester positive, et même si je fais le maximum en ce moment pour être bien entourée, faire ce que j'aime, et voir les choses positivement, forcément je n'y arrive pas toujours. C'est très difficile en effet. 
Bref, je réussis plutôt pas mal, mais ce livre m'a vraiment fait du bien. Elizabeth Gilbert parle de pleins de sujets différents, ayant tous comme point commun la créativité. Elle nous parle d'elle, en nous donnant des exemples précis avec des conseils qui l'ont aidée elle. C'est assez difficile de résumer un livre type "conseils" car tellement de thèmes et d'idées sont abordés, que c'est difficilement résumable. Elle nous partage son "process" d'écriture, ses périodes de doutes, de joies, d'échecs, en nous disant qu'elle n'a jamais écrit pour les autres, pour la gloire ou l'argent, mais pour elle, et qu'elle n'a jamais voulu plier pour plaire. Ce qui est très important dans la vie de façon générale, pas que concernant nos travaux. Cependant, il est bien parfois d'envisager les choses sous un autre jour, en modifiant quelque chose que l'on ne pensait pas toucher, comme une de ses nouvelles, qu'elle a dû amputer de 1/3 pour un magazine. Cette expérience lui a été bénéfique, même si de base, elle avait très peur qu'elle ne veuille plus rien dire. Elle a été transformée, est ressortie différente mais dans un bon sens. L'histoire comme la femme.
Le concept de "Big magic" signifie que parfois des éléments "magiques" surgissent d'une idée, d'une envie. Que l'univers a voulu faire bien les choses de façon parfois mystique, comme son idée et celle de Ann Patchett, quasiment identiques sur une histoire se déroulant en Amazonie. Finalement c'est son amie écrivain, qui s'est attelée à l'écriture et à la sortie de ce texte, dont Elizabeth Gilbert avait également l'idée. Parfois il faut laisser les choses, ce n'est peut être pas le moment, et d'autres choses arriveront pour nous. Un livre qui nous aide à accepter notre "grandeur", en prendre conscience et agir en conséquence.

Avis: Une lecture très positive sur des conseils de vie, même si l'auteure ne s'adresse pas directement à nous, elle couche plutôt sur le papier des conclusions tirées de ses expériences. En parlant de son expérience personnelle, le partage est honnête, et on réussit à se retrouver dans ce qu'elle dit, et cela nous parle. Apprendre à créer pour nous, ne pas renoncer mais parfois se remettre en question dans un but positif, apprendre à laisser tomber, sans considérer ça comme un échec, car nous aurons tenté, une vraie lecture feel-good que je vous recommande vivement. 


"Big magic" de Elizabeth Gilbert, 7,50€

Commentaires

  1. J'ai acheté mange prie aime lors de mon premier voyage en Angleterre il y a de nombreuses années et je ne l'ai jamais lu. Il faudrait que je m'y mette et que je lise aussi celui là :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince c'est dommage... Ah oui très bonne idée :)

      Supprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés