Emma

En ce mois de février, j'avais envie de continuer mon challenge de lire plus de classiques, avec "Emma" de Jane Austen. Choix d'Olivia pour notre édition bonus d'hiver, sur nos romans coups de coeur. C'est du coup un coup de coeur de ma co-administratrice sur The French book club, j'avais donc très envie de le lire, d'autant qu'il appartient à mon beau coffret de classiques, et que je ne l'avais toujours pas lu... Je suis donc heureuse de m'être lancée dans l'aventure Jane Austen, et je pense désormais lire au rythme d'un classique par mois, je pense que ça peut être bien. 

"Emma" raconte donc en 500 pages, la vie d'une jeune fille bourgeoise d'une vingtaine d'années, au XIXème siècle en Angleterre. Miss Woodhouse, est issue d'une condition assez aisée, vit dans la ville de Hartfield, et vient d'assister au mariage de son ancienne gouvernante Miss Taylor, pour laquelle elle avait beaucoup d'affection. C'est une entremetteuse, puisque durant tout le roman, elle voudra marier des personnes entre elles, tout en s'excluant toujours de ce procédé. Elle ne souhaite en effet pas se marier, et rester libre. Aspect moderne et féministe pour l'époque on remarquera. 
Avec elle, vit Harriet Smith, une jeune fille qu'elle va tenter de marier durant tout le roman, mais en se trompant régulièrement sur ses intentions, ou celles desdits hommes. Emma tente de dissuader la jeune Harriet qu'elle qualifie de simple d'esprit et de pas très éduquée, d'accepter la proposition de mariage d'une gentil fermier, Robert Martin. Dans le même temps Mr Elton éprouve de l'affection pour Emma, celle-ci pensait qu'il était attaché à Harriet. Vexé il part et revient, marié, avec une femme ambitieuse et superficielle. Tout au long du livre, Emma organise des réceptions, se rend à des soirées du beau monde, sa vie étant rythmée par cela, et par la prétention de vouloir marier tout le monde. S'ensuivent donc des quiproquos, des rebondissements, des unions inattendues, des situations assez loufoques, qui m'ont paru tout de même loin de moi, dûes à cette société privilégiée, et au fait que les femmes étaient à la maison, à distraire et à s'amuser de pas grand chose. 
Emma et Harriet vont s'enticher d'hommes différents, vont être désillusionnées à cause d'eux, Emma va être jalouse de l'attention qu'elle pense que les hommes éprouvent pour Harriet, pensant qu'elle-même vaut mieux que la jeune fille légèrement bête. Son ami George Knightley, étant le frère aîné de son beau-frère John, sera toujours l'homme clé dans la vie de la jeune femme, même si à un moment elle s'entiche de Mr Elton, puis de Franck Churchill. 

Avis: Vous l'aurez compris l'histoire tourne beaucoup autour des affections des hommes envers les femmes et inversement, des considérations que chacun porte à l'autre, et des potentielle unions que Emma imagine pouvoir créer. La société du XIXème siècle étant tout de même assez puritaine et très différente de maintenant, le langage est très soutenu, les actions paraissent parfois un peu ridicules, mais il y a un vrai message derrière, ainsi que des vraies blessures créées par ce manque de considération. Emma jure qu'elle ne veut pas se marier, mais elle apprécie tout de même l'attention que les hommes lui portent. Une jeune femme moderne pour l'époque, avec des envies de vie assez différentes des autres femmes de sa condition.
Une histoire qui ne m'a pas beaucoup parlée contrairement par exemple aux romans de Daphné du Maurier.



Commentaires

Publier un commentaire

Articles les plus consultés