Ma cousine Rachel

Après avoir lu la biographie de Daphné du Maurier, j'avais très envie de continuer dans cette dynamique, et de lire un autre de ses romans. De plus, je vous ai parlé dans cette vidéo, des classiques que j'avais envie de lire cette année, et "Ma cousine Rachel" en faisait partie. Il s'agit d'un des romans les mieux accueillis par la critique lors de sa sortie. Quasiment uniquement reconnue pour "Rebecca", Daphné en avait marre. Et cet autre roman fait partie d'un de ses "best-sellers". Cette histoire a été fortement inspirée de la réalité, puisque dans l'entourage de Daphné, il y avait bien un Ambroise qui écrivait à son cousin de sa nouvelle femme. Daphné avait donc la trace.
En Angleterre, on suit Philip, un jeune homme d'une vingtaine d'année au début du roman, orphelin, vivant avec son cousin bien plus âgé que lui, Ambroise. Ce dernier est une sorte de père pour le jeune homme, ayant le double de son âge. Il s'en occupe comme si c'était son propre fils, jouit d'un confort de vie non négligeable entouré de domestiques, Seecombe, d'un jardinier, d'un palefrenier et d'autres...

Un jour, Ambroise part, comme chaque été, malade, ayant besoin de voir le soleil, cette fois en Italie, mais ne revient pas. Le jeune Philip est inquiet de ne pas avoir de nouvelles de son cousin. Ce dernier écrit enfin pour lui dire qu'il s'est marié à Rachel, une jeune veuve de 35 ans, on l'apprendra plus tard. Durant dix-huit mois, Ambroise reste là-bas, jusqu'à la réception d'une lettre par Philip de son cousin, qui lui dit de vite venir en Italie, qu'il est malade, et a sûrement été empoisonné. Qu'elle le surveille, et qu'il en a profité qu'elle se soit absentée afin de lui écrire cette lettre. Philip fait du mieux qu'il peut pour arriver à temps, mais le voyage prend trois semaines, et il est trop tard. Il reste une seule journée à Florence, le temps de voir la maison dans laquelle a vécu son cousin jusqu'à la fin de sa vie. Sa jeune épouse est partie, et personne ne sait où elle est. Philip retourne en Angleterre atterré de la mort du seul homme qui l'a élevé, et de ne pas avoir vu cette fameuse épouse pour laquelle il n'a pas grande estime.
Il continue de vivre dans cette grande maison du défunt Mr Ashley, étant sous la tutelle de Nick Kendall, son parrain, jusqu'à ses vingt-cinq ans. A cet âge, il héritera de toute la fortune d'Ambroise, qui n'avait pas revu son testament lors de son mariage. Philip reprend sa vie, jusqu'à ce que Rachel s'annonce et vienne séjourner chez lui durant une période indéterminée. Celle qu'il haïssait, et qui'l n'avait jamais vue est désormais sous son toit, créature étrange, qu'il soupçonne d'empoisonnement. Peu à peu, ses sentiments négatifs à son égard vont se transformer en tendresse devant cette frêle femme, faisait beaucoup moins que son âge.
Le quotidien de Philip se transforme, avec des balades en voiture régulières, de même pour sa cousine Rachel. Ils apprennent à se connaître, tous deux endeuillés, Philip étant en plus le portrait craché de son défunt cousin. Il prend en quelque sorte sa place, dans la vie de la jeune veuve.
Un jour, Rainaldi, un ami de Rachel de Florence débarque. Philip est sceptique devant cet homme semblant avoir des sentiments pour Rachel, et agissant étrangement. Il voit Rachel se rapprocher de lui, ce qui ne lui plaît pas du tout. La fille de son parrain, Nick Kendall a une fille Louise, du même age que Philip qui semble bien l'apprécier. Ce dernier n'ayant pas les mêmes sentiments, et étant focalisé sur Rachel. Une drôle de relation débute entre eux, la jeune femme n'étant pas claire, à dessein très probablement. Il se méprend sur ses sentiments et une situation pour le moins dangereuse commence... Rachel est-elle honnête ou manipulatrice?

Avis: Une histoire assez addictive, d'un potentiel empoisonnement d'une femme vénale uniquement intéressée par l'argent. Le livre semble se dérouler antérieurement à l'époque de l'auteur, probablement début XXème, ce qui ajoute un contraste par rapport à notre époque, notamment avec la longueur des voyages pour se rendre quelque part, l'isolement dont fait part Philip vivant un peu loin de tout, mais surtout le suspense de connaître la vraie personnalité de Rachel. Une vraie sorte de thriller de l'époque que j'ai beaucoup aimé.


"Ma cousine Rachel" de Daphné du Maurier, 7.90€

Commentaires

  1. Hello !!
    Ton blog est vraiment un complément de tes vidéos ��Je prend dorénavant un peu de mon temps pour venir.
    Je connais absolument pas l'auteure et ça me tente vraiment de la découvrir suite à ton article.
    Malheureusement, "Ma cousine Rachel" n'est pas à la médiathèque , mais il y a "Rebecca". Je pense que je vais l'emprunter, découvrir la plume de l'auteure et peut être qu'en suite je commanderai ce livre, si j'ai bien aimé.

    Bye

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air bien, le résumé m'a donné envie et je pense que je vais le rajouter à ma liste déjà longue :)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés