Accéder au contenu principal

Les heures rouges

Voici l'un des romans de la rentrée littéraire que je souhaitais lire à tout prix. Un pitch dystopique sur les Etats-Unis interdisant l'avortement, l'adoption pour les couples monoparentaux... Une dystopie qui devient peu à peu réalité avec le régime actuel on va pas se mentir....
On y suit cinq femmes aux parcours de vie très différents, cela avait tout pour me plaire.
Je vous ai publié une vidéo récemment sur les dystopies qui m'ont déçue, étant un genre que je mentionne régulièrement en vidéo. 
C'est définitivement un genre littéraire assez compliqué pour moi, car ça passe ou ça casse, et j'ai des goûts assez différents des autres là dessus. Par exemple je n'ai aimé ni "Le meilleur des mondes" ni "Fahrenheit 451"...
Bref. On suit donc cinq femmes dans l'Oregon, subissant la société de plus en plus patriarcale et oppressive des femmes. Ro célibataire de quarante-deux ans souhaitant absolument avoir un enfant, qui subit une nouvelle loi bientôt en vigueur qui interdira aux couples monoparentaux d'adopter, et doit absolument réussir une FIV. Elle est professeur, et désespérée de ne pas avoir d'enfant. Il y a Susan, femme au foyer, avec deux enfants et écrivant la biographie d'une exploratrice islandaise du XXème siècle. Il y a du coup l'exploratrice, Eivor, évoquée, dont la vie est racontée mais moins que les autres. Gin, une femme marginale habitant dans la forêt accusée de sorcellerie par les hommes car elle pratique des actes médicaux avec des plantes. Elle aide les femmes à soigner des douleurs de cette façon et à avorter, même si c'est interdit, et va se retrouver devant le tribunal. Et Mattie, quinze ans, née sous X qui va voir son destin changer à cause d'une grossesse...
Toutes sont tributaires des nouvelles lois anti-avortement, de la répression des droits des femmes, et d'assumer le rôle de la femme que l'homme exige. 
Chaque chapitre est centré sur une de ces femmes, leurs vies étant différentes mais similaires également. 

Avis:  Les dialogues sont assez bizarrement faits, j'ai eu du mal à accrocher au début jusqu'à la page 100 et quelques. Le style est vraiment spécial, chose que je remarque souvent lors des dystopies, même si les histoires n'ont rien à voir les unes entre elles. Encore une fois j'ai failli abandonner, les dystopies ne sont visiblement pas ma tasse de thé. Je ne pense pas le mettre dans les dystopies que j'ai aimées, même si je lui ai mis la note honorable de 7/10, car les deux derniers tiers ont rattrapé le premier. Ce livre tend à réfléchir sur le rôle, la place et les droits des femmes que l'on opprime petit à petit, de façon fantastique dans ce roman, mais de façon réelle avec le régime de Trump... Du coup c'est assez effrayant, triste et terrible. Mais nécessaire.


"Les heures rouges" de Leni Zumas, 8,80€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E