Accéder au contenu principal

Le coeur d'une autre

J'ai ce roman dans ma bibliothèque depuis quelques mois, ce qui n'est pas énorme contrairement à certains que j'ai depuis des années. Je l'ai lu parallèlement à un livre dingue dont je vous parlerai dans le prochain article. J'avais commencé l'autre en premier, mais comme il était en anglais, j'ai décidé d'en lire un autre en même temps. C'est généralement ce que je fais pour les romans en VO, comme ils me demandent plus de concentration, je préfère en lire un autre avec. Exception faite avec "Fahrenheit 451"
Pour cette jolie édition de Noel, de "Le coeur d'une autre" suivi de "Ozalide", de Tatiana de Rosnay, on suit Bruce un quadragénaire divorcé, ronchon et pas très avenant, ayant des problèmes de coeur à cause d'une mauvaise hygiène de vie. Il va devoir se faire greffer, sinon il risque de mourir. 
Suite à cela, il est complètement transformé. Il devient plus proche de son fils Mathieu de dix 
neuf-ans, respecte les femmes, se découvre une passion pour l'art, rit. 
En bref, il aime la vie, lui qui n'avait pas l'air d'être très emballé par elle. Son fils lui propose de se changer les idées loin de Paris et lui propose la Toscane. Dans les hauteurs de Florence, Bruce se repose, et un jour son coeur palpite devant un tableau de la Renaissance italienne. Que lui arrive t-il? 
Il va vouloir découvrir l'identité de son donneur afin de comprendre pourquoi il est si différent depuis l'opération. Un véritable changement va s'opérer en lui, pour le mieux. 

Avis: Une très jolie histoire d'un homme blasé de la vie, se retrouvant à aimer cette dernière grâce à la transplantation d'un coeur de quelqu'un d'autre. L'auteur précise que les éléments en rapport avec une quelconque mémoire organique évoquée dans le roman n'est pas prouvée, mais ce n'est pas la première fois que j'en entends parler. Le fait de subitement aimer de nouvelles choses après une transplantation. Comme si l'organe était encore dans le corps de son donneur. 


"Le coeur d'une autre" suivi de "Ozalide" de Tatiana de Rosnay, 8,10€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E