Accéder au contenu principal

L'amour dans l'âme

Premier livre lu au mois de septembre, avec un Daphné du Maurier. J'avais très envie de lire de nouveau du Daphné du Maurier, que j'aime beaucoup, ayant littéralement adoré "Rebecca". 
J'en ai encore deux à lire, et j'ai assez hâte. 
J'ai donc choisi "L'amour dans l'âme", roman familial, se déroulant sur quatre générations. Plus du tout un tantinet fantastique comme "Rebecca" et son recueil de nouvelles, ce livre-ci est complètement réaliste, et je l'ai moins aimé que les autres. Peut être que la note fantastique me plaisait!

Publié en 1931, ce classique commence au début du XIXème siècle, plus d'un siècle avant l'époque de l'auteur. Le fait qu'elle ait choisi de situer son récit aussi longtemps auparavant m'a un peu déçue et ne m'a pas autant emportée à cause du mode de vie de l'époque, les us et coutumes... On découvre Janet, habitant la petite ville de Plyn en Angleterre, qui va se marier avec son cousin Thomas Coombe.
Déjà là, ça m'a choquée, même si c'était monnaie courante à l'époque. Je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer leurs enfants pas complètement finis comme il s'agit tout de même d'un inceste. Et surtout leurs rapports sentimentaux et physiques. Berk. Bref.
Ils ont six enfants, ça aussi, l'impossibilité pour les femmes de choisir d'être mère ou non m'a un peu saoulée mais passons. Janet et son mari/cousin, élèvent bien leurs enfants, Janet rêvant secrètement de partir pendant toutes ses années. D'échapper à cette vie qui ne lui correspond pas, et d'être libre. Véritable garçon manqué quand elle était plus jeune, elle rêvait de naviguer sur les mers et aurait préféré être un homme. Elle va tout de même s'occuper de ses enfants, pas tellement le choix à l'époque, mais à travers son fils Joseph lui ressemblant beaucoup physiquement et mentalement, elle va s'évader. Il va adorer les bateaux et la navigation en mer, et va devenir très vite son préféré.
A son tour leurs enfants ont des enfants, on suit surtout les enfants de Joseph dont son fils aîné Christopher, ayant toujours détesté la mer. Pour faire plaisir à son père, il va embarquer au sein du Janet Coombe, embarcation réalisée en hommage à sa grand-mère qui n'a jamais pu avoir la vie dont elle rêvait, et se rendre à Londres mais va partir. Pour Joseph c'est une trahison. 
Je ne vais pas tellement vous en dire plus, mais les personnages sont tous assez différents avec des aspirations, choix de vie et envies différents ce qui rend l'histoire vraiment intéressante. 

Avis: Comme vous avez pu le comprendre, ces histoires d'inceste et de mariages entre cousins me dégoûtent mais c'est comme ça.
J'ai donc pu moins rentrer facilement dans l'histoire et l'apprécier autant que "Rebecca" que j'avais trouvé très moderne bien qu'écrit dans les années 1920.
Mais ce livre était tout de même prenant, avec la découverte de la vie de l'époque, ses fonctionnements, et le fait qu'il s'agisse d'une fresque familiale sur quatre générations jusqu'à Jennifer Coombe est vraiment une très bonne idée. Il y a du coup beaucoup de personnages, il faut donc se concentrer pour ne pas perdre le fil.


"L'amour dans l'âme" de Daphné du Maurier, 7,50€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E