Accéder au contenu principal

Soudain seuls

Après avoir lu une histoire plutôt légère avec l'avant dernier roman de Aurélie Valognes, j'avais très envie de lire ce petit, de Isabelle Autissier, "Soudain seuls". Roman que nous avions mis en sélection pour notre challenge estival sur The French book club, dans la catégorie "Voyage à travers le monde". Il n'avait pas été choisi, mais il me donnait vraiment envie, du coup je l'ai acheté. 

Pour le coup, on change complètement de registre, puisque après une histoire se déroulant à la fin des années 70, cette histoire se passe à notre époque, et elle est dramatique. 
Dans ce court roman, de moins de 220 pages, on suit Louise et Ludovic, en couple depuis cinq ans, décidant de prendre une année sabbatique, afin de prendre le large, au sens propre comme au figuré. Louise est une passionnée de montagne, elle part tous les weeks-ends se ressourcer et grimper. 
Ludovic, a suivi l'impulsion, mais le couple de parisiens ne se retrouve plus dans leur vie au sein de la capitale. Ils achètent un bateau, le Jason, et décident de rejoindre les îles, jusqu'en Amérique du Sud et d'aller jusqu'en Afrique du sud, puis ils verront où l'envie les mène. 
Les premiers mois se déroulent bien, ils vivent l'émerveillement de la liberté et de la nouveauté dans le confort de leur Jason. Ils en prennent pleins les yeux, jusqu'à jour, où ils se retrouvent sur une petite île déserte. Ils pensent y passer la nuit, en attendant que la pluie s'arrête, mais leur plan ne va pas se passer comme prévu. En effet, la pluie devient tempête, ils doivent se terrer plus longtemps que prévu dans une petite cahute, et leur bateau a disparu. 

Ils prennent la mesure de la situation devenant catastrophique, ne pouvant partir d'ici, bloqués sur cette île entre la Patagonie et le Cap Horn. Ils vont apprendre à connaître leur nouvel environnement, vont se débrouiller pour manger, en chassant des manchots et les otaries pour ne pas mourir de faim. Les semaines s'écoulent, le couple commence à désespérer, et ils doivent travailler d'arrache-pied pour leur survie. Ils vont faire de la petite cahute leur nouvel habitat, n'ayant pas d'autre choix. 
Leur quotidien prend forme, Louise essayant de ne pas se laisser dépérir devant la situation qu'ils sont en train de vivre, elle motive son compagnon à faire des exercices chaque jour. Ils vont chasser, dépècent les animaux, passent de longues heures dans leur chambre pendant que la tempête fait rage. 
L'idée de construire une autre embarcation afin de rejoindre les côtes leur vient à l'esprit bien sûr, ils retapent une grosse barque trouvée vers leur nouvelle maison, mais celle-ci se fait détruire par la pluie et les vents. Ils survivent comme ils le peuvent, Ludovic s’enfonçant dans la dépression, Louise essayant de le remotiver comme elle peut.
Un jour elle décide d'aller faire une excursion plus haut sur l'île, seule, comme son compagnon n'est pas en forme. Elle va y trouver un semblant de vie, près d'un ancien spot scientifique...
Je ne vais pas vous en dire plus.

Avis: Une histoire dramatique suivant un couple pourtant préparé et sportif, qui voit sa vie complètement partir en fumée. A l'écart de toute civilisation et d'humanité, ils vont tout faire pour assurer leur survie, bien que l'idée de tout abandonner les effleure à moult reprises. 
Une sorte de robinsonnade, du XXIème siècle, situation catastrophique, à laquelle on assiste impuissants et admiratifs. 


"Soudains seuls" de Isabelle Autissier, 7,20€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E