Accéder au contenu principal

Joyland

Ahlala, ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King!
Ca fait tout pile un an, vous ayant publié l'article sur son dernier à cette époque "Sleeping beauties", mi-juin 2018. Pourtant c'est un de mes auteurs préférés, découvert au lycée, grâce à une amie fan du maître de l'horreur. Depuis j'ai enchaîné la lecture d'une vingtaine de ses œuvres, ayant tout une étagère de ma bibliothèque réservée à ses romans. Je vous faisais une vidéo sur mes bibliothèques si vous souhaitez voir ça de vos propres yeux. Malheureusement, j'ai lu la plupart de ses romans en 2013 et 2014, années pendant lesquelles je n'ai absolument rien posté sur ce blog... Je l'avais vraiment délaissé, n'ayant à l'époque qu'un pauvre appareil photo, pas de nom de domaine donc très peu de vues, cela ne me motivait plus. Depuis ce n'est plus pareil du tout, je suis référencée, j'ai acheté un vrai appareil photo, la lecture est une vraie passion dans ma vie que j'ai tellement envie de partager avec vous! 
Du coup on en vient à ce livre, "Joyland"! Sorti en 2014, pour l'édition francophone, c'est un des derniers du King on va dire. Ces derniers romans étant beaucoup moins horrifiques avec une atmosphère très plombante. Ils sont plus fantastiques comme à l'image de celui-ci. 
Ce ne sont donc pas les meilleurs que j'ai lus, les meilleurs restant ceux publiés dans les années 80-90 tels que "Salem" " Simetierre", "Carrie", "Misery", ceux-ci sont beaucoup plus angoissants et horrifiques. Et mieux. 
J'avais tout de même envie de me replonger dans l'ambiance si particulière de Mr King avec la lecture de celui-ci qui m'avait été offert. 

Comme l'indique la couverture, il se déroule dans un parc d'attractions en 1973, situé à Heaven's Bay dans je ne sais quel état du nord est des USA. 
On va suivre Devin jeune étudiant dans le New Hampshire, ayant trouvé ce travail dans une petite annonce, alors qu'il avait prévu de travailler cet été avec sa petite amie Wendy. 
Celle-ci décide d'aller à Boston travailler avec une amie.
Notre héros va se rendre seul dans ce bled perdu, passer son entretien d'embauche en tant qu'homme à tout faire à Joyland. Pendant trois mois, de juin à août puis plus tard, Dev va porter la fourrure de la mascotte du parc, tenir différents manèges, s'occuper de problèmes techniques... 
Il n'arrête pas de ses journées pour sept dollars de l'heure, ce qui lui permet de penser à autre chose que sa copine qui l'a largué. 
Là-bas il se fait deux amis, Erin et Tom avec qui il loge chez une dame. Il va faire la rencontre de cet univers de forains, dans lequel le mode de vie est loin de sa vie. 
L'univers du parc d'attractions va petit à petit devenir une habitude, il va s'y sentir parfaitement à l'aise, notamment en endossant la tenue de Howie le chien sous laquelle il fait plus de 40 degrés. Chose à laquelle il va se faire, et même apprécier. 

Il fait la connaissance de Lane Hardy le surnommant Jonesy, Fred Dean, Madame Fortuna diseuse de bonne aventure, qu'il va côtoyer tout l'été. Seule ombre au tableau, un soi-disant fantôme d'une jeune fille qui hanterait le train fantôme. Il s'agirait de Linda Gray, assassinée par son petit ami des années auparavant. L'homme n'a jamais été retrouvé. Un jour alors qu'ils sont en congés, Dev, Erin et Tom se rendent dans le train fantôme et Tom jure avoir aperçu Linda.
Par la suite Dev va continuer son travail à Joyland, afin de savoir le mot de la fin sur cette histoire de fantôme. Il va faire la rencontre de Mike, un enfant en fauteuil roulant et de sa mère Annie, âgée de 31 ans. Leur rencontre va changer la routine de Dev qui était uniquement composée de son travail.

Avis: Un roman que j'ai lu en une journée, assez palpitant, les romans de Stephen King peu importe lesquels le sont toujours. Le fait de l'avoir situé dans un parc d'attractions, endroit propice afin de créer une histoire assez mystérieuse, était vraiment pertinent. Je me figurais un peu comment il était composé, et surtout j'avais les images de celui duquel j'étais habituée étant plus jeune. 
Le roman n'est pas horrifique comme je vous le disais, l'ambiance n'est pas trop pesante non plus. 
Il y a que cette histoire de fantôme, qui ajoute une touche de tension et de fantastique à ce roman que j'ai beaucoup aimé.



"Joyland" de Stephen King, 7.30€

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E