Paranoïa

Je souhaitais acheter "Paranoïa" depuis un bon moment, étant donné que j'avais été pas mal intriguée et curieuse devant le livre de Mélissa Bellevigne aka Golden Wendy. J'aime beaucoup cette femme, du coup j'avais envie d'acheter son livre. Je ne l'ai acheté cependant que très récemment, lors de mon séjour à Strasbourg chez une amie en avril, que j'ai trouvé chez un bouquiniste amélioré pour 9€ au lieu de 17! Pas négligeable, je l'ai pris. Ce fût le dernier livre que j'ai lu du mois de mai, après "VOY" dont je vous parlais en début de semaine. J'ai lu ce livre en deux jours, étant de l'édition Hachette romans donc destiné aux ados. 
Tout au long du livre, on va suivre deux points de vue. Celui de Lisa, psychiatre spécialisée dans les cas complexes appelée en dernier recours, et Judy, jeune fille de vingt ans, enceinte, internée à l'institut Saint-Vincent. Judy ne parle en effet plus, elle ne s'alimente plus, personne ne sait ce qu'elle a. Lisa, va donc être appelée au secours, et pendant plusieurs mois elle va discuter avec sa patiente dont elle va se prendre d'affection. Elle va tenter de comprendre pourquoi Judy est dans cet état cathartique, et va l'interroger sur sa vie. Il y a donc une alternance de points de vue tout au long du livre, afin que le lecteur en sache plus sur la vie de chacune des deux femmes.
 Judy a toujours été une personne seule, n'ayant jamais d'amis, très repliée sur elle-même. Depuis deux ans, elle habitait un petit bled où personne ne la connaissait, afin de ne plus être prise pour folle. En effet depuis toujours, la jeune femme voit un jeune homme du nom d'Alwyn, qu'elle est la seule à voir. Il a toujours été là, elle l'a toujours vu, elle s'est donc isolée pour ne rester qu'avec lui, en plus des moqueries qu'elle a subies à parler à quelqu'un que personne d'autre ne voyait. 
Le jour de ses vingt ans, Judy reçoit une lettre écrite par son arrière grand-mère, que sa grand-mère a chargé de lui faire parvenir le jour de ses vingt ans, dans laquelle son aïeule lui raconte son histoire. Née en 1900, Germaine est née en Angleterre mais a été élevée à Paris. Judy va tomber sur un nom dans la lettre, Alwyn. Cela ne peut pas être une coïncidence, elle va donc partir à Londres afin d'en savoir plus sur son arrière grand-mère ainsi que sur ce fameux Alwyn, dont elle est sure qu'il existe.  

Parallèlement, Lisa doit gérer ses propres problèmes. Elle vit depuis huit ans avec Paul, avocat, elle ne peut tomber enceinte, et cet échec la détruit. Pas très communicative avec son compagnon, elle garde tout pour elle et ne veut pas décrocher pour des vacances. Son couple s'étiole à petit feu. S'occuper de Judy devient son but, d'autant que la jeune femme a quelque chose qu'elle ne peut avoir, une future grossesse. Pourtant Judy n'a pas l'air de vraiment se rendre de sa grossesse, ni même en être heureuse. Elle va en effet faire comprendre à la psychiatre qu'elle ne sait pas si son enfant est le fruit de l'amour ou d'une agression... On en saura plus, plus tard lors de la lecture. 

Avis: Un roman qui se lit vite, dont les idées sont bonnes et originales. Les deux personnages sont intéressants et assez complexes. Plus tellement habituée des romans pour ados, j'ai tout de même senti que la lecture était plus basique et moins approfondie qu'un roman destiné aux adultes, je l'ai tout de même lu très vite, et la révélation finale est bien trouvée.


"Paranoïa" de Mélissa Bellevigne, 17€

Commentaires

Articles les plus consultés