Accéder au contenu principal

Le symbole perdu

Souvent, en été, j'aime bien lire des livres de Dan Brown, parlant de conspiration franc-maçonnique, illuminati, symboles à décrypter, quête à trouver tout ça. Le premier livre de l'auteur que j'ai lu est le très connu "Da vinci code". Lu il y a bien cinq, six ans, j'avais adoré. J'avais ensuite continué avec "Ange et démons", "Le symbole perdu" et "Deception point". Ma passion pour ce genre de livres vient sûrement du fait que mon grand-père était lui-même franc-maçon, et que ça m'intrigue. J'aimerais un jour tous les lire, m'en restant seulement deux. Lorsque j'ai acheté celui-ci dont je vais vous parler, je ne me souvenais plus l'avoir déjà lu des années auparavant... On appelle ça un epic fail. Mais bon, c'est pas grave, je l'ai relu avec plaisir, ne me souvenant que de certains passages et pas du tout des actions et des rebondissements principaux, c'est le principal. Je l'ai adoré et l'ai lu très rapidement.
 Mais parlons plutôt du pitch: Robert Langdon est un professeur très réputé en symbologie, donnant des cours à la prestigieuse université de Harvard. Un jour, alors qu'il nage tranquillement à l'aube sur le campus, il est appelé par le secrétaire de son cher ami et mentor Peter Solomon, éminent philanthrope et maçon hautement gradé, qui souhaite faire venir Langdon à Washington pour animer un discours. En effet, la personne initialement choisie s'étant soi-disant désistée. Langdon va arriver sur place pour se rendre compte qu'il n'y a pas de public, et pas de discours. C'était un piège pour le faire venir en la capitale américaine. Surpris et décontenancé, le professeur ne va pas tarder à comprendre pourquoi on l'a fait venir. Son rôle est de trouver une pyramide hautement symbolique pour la franc-maçonnerie et la décrypter, afin de servir les intérêts d'un fou qui a gravi les échelons de la confrérie. A son arrivée il va découvrir la main coupée de son ami renfermant un message. Peter Solomon le prie de décrypter le message pour le donner au ravisseur de ce dernier afin qu'il soit libéré. Dans le même temps, la soeur de Peter, Katherine, scientifique travaillant sur un nouveau système scientifique, la noétique, travaille comme toujours dans son laboratoire souterrain aménagé par son frère sous le Capitole. Elle aussi va se retrouver impliquée dans cette séquestration, et dans cette quête du symbole perdu que réclame le ravisseur de son frère. Avec Langdon, ils vont fuir la CIA, elle aussi sur cette affaire de sécurité nationale menaçant l'entière nation américaine, vont courir dans tout Washington, afin de trouver ce qu'ils veulent afin de libérer Peter. 
Les compétences en symbologie de Peter et celles scientifiques de Katherine vont leur être bien utiles pour atteindre leur but. Mais un dilemme va se poser: doivent-ils dévoiler les mystères de la pyramide protégés par des générations de maçons pour libérer Peter, ou doivent-ils la protéger? Entre ça, et la découverte de l'identité du ravisseur fou, le lecteur va de découvertes en découvertes, de surprises en surprises, et surtout on tombe un peu des nues. 
Un très bon livre pour tous les amateurs de science, de symbologie, ou de franc-maçonnerie de manière générale.


"Le symbole perdu" de Dan Brown, 8.60€


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E