Accéder au contenu principal

La singulière tristesse du gâteau au citron

"La singulière tristesse du gâteau au citron", est un livre génial que j'avais lu il y a de cela deux ans. Ma cousine l'avait acheté, et il m'avait donné très envie. Quand il était sorti en poche, je l'ai pris, et je n'ai pas regretté. Le pitch: Rose a 9 ans, sa mère lui a préparé un gâteau d'anniversaire au citron, et en mordant dans sa part, elle va ressentir le mal-être de sa mère.
La première bouchée est délicieuse, puis les autres bouchées deviennent étranges, "un goût de petitesse, d'une sensation de rapetissement, de contrariété, d'une distance dont je devinais qu'ils étaient liés à ma mère" page 21. Elle ressent les émotions de sa mère via la part de gâteau, et peu à peu toutes ces émotions et ces sensations vont remplacer le vrai goût du gâteau, pour peu à peu devenir insipide, ayant " un goût de vide". Elle va comprendre la particularité de de ce qu'elle est en train de ressentir et va demander à sa mère ce qui la tracasse. Dès les premières pages, on sait à quoi s'en tenir. Un univers pour le moins original et étrange. On va donc suivre cette enfant de 9 ans, habitant à Los Angeles avec sa famille et son frère, Joseph dont elle se tient assez éloignée puisqu'elle sait qu'elle est source d'irritation pour lui. On va suivre la vie de cette fillette perspicace et intelligente, qui va se faire soigner parce qu'elle ne supporte plus de ressentir ce flot de mauvais sentiments dans les plats préparés par sa mère. Son frère va avoir des problèmes pour le moins très singuliers, puisqu'il va commencer à disparaitre. Pas à s'enfuir ou se rendre ailleurs, non vraiment disparaitre. Le temps va passer, et il va se rendre à l'université, mais ils n'ont pas souvent de nouvelles de lui. Plusieurs fois Rose va penser qu'il est ici avec elle chez leurs parents, qu'il est devenu invisible, peut être parce que sa sensation de mal-être était tellement intense qu'il a préféré ne plus apparaitre aux yeux des autres. Rose va être la seule à être au courant de son problème. Un jour, il va même se confondre avec un tabouret et notamment le pied du tabouret, tandis que leurs parents ne savent rien de ce qu'il arrive à leur fils. Parallèlement à cela, Rose va être amie depuis toujours avec Eliza, une fille qui va déménager avec ses parents pour aller dans une sorte d'endroit entourée d'amish. Rose va l'y rejoindre pour la faire revenir. On va la suivre sur des années, jusqu'à ce qu'elle même soit à l'université. 
C'est un drôle de livre je vous avais prévenu. L'auteur mélange des éléments réalistes à d'autres totalement fantastiques voire liés à la science-fiction, mais c'est cela qui donne à ce petit livre tout son charme. Je précise que l'auteur Aimee Bender, est professeur de "creative writing" ou "écriture créative" à LA. Ce qui explique sa plume.



" La singulière tristesse du gâteau au citron" de Aimee Bender, 7,20€


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La soeur disparue

 Quel plaisir de partager avec vous l'avant dernier tome de la saga des "Sept soeurs" de Lucinda Riley! Je dis l'avant dernier car normalement un huitième est prévu concernant l'histoire de Pa Salt, aka Atlas, le père des sœurs. J'espère juste que l'auteur a eu le temps de l'écrire avant de s'éteindre l'année dernière... Chose que j'ai d'ailleurs apprise en commençant le roman, ça m'a vraiment rendue triste.  Si vous n'avez jamais entendu parler de la saga des Sept soeurs de l'auteur irlandaise Lucinda Riley, je vous invite à lire mes articles précédents sur les six précédents romans, car il s'agit d'une saga, ils se suivent donc. Le pitch rapidement, un vieil homme de plus de quatre-vingts-ans a adopté six filles, issues de ses voyages qu'il élève à Genève en Suisse dans une magnifique maison. Les six sœurs sont élevées également par Marina, appelée Ma, leur gouvernante/nounou française qui les considère comme

10 romans qui se déroulent à New-York

J'ai eu l'idée de vous parler de romans que j'ai beaucoup aimés, se déroulant dans ma ville de coeur. J'ai réfléchi, certains titres me sont venus rapidement, j'ai dû fouiller dans ma bibliothèque pour en dénicher d'autres, et taper le mot-clé "New-York" sur mon blog afin de trouver les autres. Elle sert bien cette barre de recherche en haut à droite du blog. N'hésitez pas à vous en servir. Chaque article est libellé et vous pouvez tout retrouver facilement. Du coup, j'en ai fait une vidéo , puis je me suis dit que je pouvais en faire une sorte d'article. Je ne vais pas écrire des tartines, mais j'avais envie de vous présenter un peu à l'écrit ces 10 romans que j'ai beaucoup aimés dont l'histoire se passe dans la Grosse Pomme.  Je les ai réunis par thèmes principaux, en ayant trouvés quatre. J'ai fait quasiment un article pour chaque livre dont je vous parle. A chaque fois je mettrai un lien vers l'article en

L'institut

 Longtemps que je n'avais pas lu de Stephen King, et je suis ravie de pouvoir vous parler dans cet article de "L'institut". J'avais ce livre avec moi depuis avant l'été, et j'avais hâte de le lire. Je l'ai amené avec moi pour la Corée, sachant qu'il me serait bien utile ici durant cette année. Je l'ai lu en un peu plus de trois semaines je dirai, ce qui est relativement honorable, sachant que pour les autres livres lus durant mon séjour ici, j'ai été bien plus lente. Il faut dire que ce roman m'a tout de suite entraînée dedans, j'avais donc très envie à chaque fois d'en savoir plus. Je le lisais principalement chez moi, ayant un autre roman que j'amenais avec moi dans les transports, dont je vous parlerai très bientôt, car au moment où je rédige cet article, je l'ai quasiment terminé. Hourra! Du contenu pour le blog ici, et pour ma chaîne Youtube bientôt.  Dans ce roman au titre plutôt évocateur et direct, on suit Luke E