Il est grand temps de rallumer les étoiles

J'ai acheté et lu rapidement le livre sélectionné cet été sur The French book club, dans la catégorie "Road-trip" thème que j'avais proposé. Je trouvais que cela s'accordait bien à la période estivale, tout comme l'autre thème élu de "Un pavé de plus de 500 pages". J'avais quelques à prioris je l'avoue sur Virginie Grimaldi, l'une des auteurs françaises les plus vendues en France. Pourtant j'essaye d'être quelqu'un d'ouvert, au maximum, mais c'est vrai que sur certains sujets j'ai encore du mal... J'avais cependant envie de participer au challenge, et d'essayer quelque chose de nouveau et j'ai franchement bien fait! Pour changer, on sort des USA, pays phare des road-trips, et on part en Scandinavie. 

On suit Anna, 37 ans, mère de deux filles, Chloé bientôt 18 ans et Lili, 12 ans, serveuse depuis plus de dix ans dans un restaurant, métier qu'elle a toujours exercé assidûment sans se plaindre. Elle gère sa vie et ses finances comme elle le peut malgré le peu de rentrée d'argent, et son statut de mère célibataire. Son mari est en effet parti on ignore au début la raison, et ne voit plus beaucoup ses filles au grand dam de son aînée. Elles vivent toutes les trois dans une cité populaire de Toulouse, Anna vivant avec la peur de ne pas pouvoir terminer le mois et ayant des dettes à régler. Un jour, son patron lui annonce qu'il souhaite la remplacer par sa maîtresse, et Anna le supplie. Elle a besoin de son boulot. Ils s'arrangent pour qu'elle parte avec une jolie enveloppe, et a de quoi régler ses dettes. Cependant, elle choisit de garder cet argent pour autre chose... 
Elle décide d'emprunter le camping-car de son père et de sa belle-mère pour mettre les voiles direction la Suède. Poussée par sa grand-mère qui l'a pratiquement élevée, sa mère étant décédée lorsqu'elle était jeune, Anna décide d'offrir de l'évasion à ses filles qui n'ont connu que leur cité et une situation financière précaire. Leur relation n'est en plus pas très bonne, Anna étant rarement à la maison et les filles le vivant mal, il faut faire quelque chose pour resserrer les liens. 

Anna est une femme forte et déterminée, que l'on suit en alternance dans le récit tous les trois chapitres. Un pour elle, un pour Lili, raconté via son journal intime Marcel offert par sa marraine, et le dernier via le blog de Chloé. Les trois femmes de cette famille sont toutes assez différentes, Lili étant gentille et toujours prête à rendre service, se faisant harceler par des soeurs à l'école, et Chloé étant une jeune fille romantique, croyant au prince charmant n'hésitant pas à satisfaire les mecs avec lesquels elle sort en espérant les faire rester. Cette partie-là m'a vraiment rendue triste, même pas majeure, elle offre son corps juste pour leur faire plaisir. Elle est d'ailleurs amoureuse de Kévin, boulanger en bas de sa cité, qui la prend pour une co...
Elle souffre de l'absence de son père, et est en manque de repères. Lili quant à elle sur ce point-là ne souhaite jamais parler à son père et semble lui en vouloir, on comprendra plus loin pourquoi. 

C'est officiel le voyage commence, les deux soeurs éberluées de cette prise de décision de la part de leur mère. Elles passent d'abord par l'Allemagne, s'arrêtent à Cologne où Lili souhaite absolument ramener de l'eau. Eh oui, de l'eau de Cologne. Anna les emmène voir toutes les choses intéressantes sur leur route. Elles vont au Danemark, en Suède, en Norvège en Finlande, le but étant de voir les aurores boréales, d'offrir une belle fin aux cendres du grand-père d'Anna et de faire voyager ses filles pour un voyage initiatique familial. Tout au long de leur route, elles croisent les mêmes camping-caristes avec qui elles vont décider de faire la route. Chaque soir ils se retrouvent: Julien et son fils autiste Noé, un couple de Biarritz, Edgar et Diego octogénaires ayant perdu leurs femmes, et Françoise et François avec leurs enfants Louise et Louis couple aisé souhaitant faire voir la vraie vie à leurs enfants gâtés. 
Une drôle de combo. 
Les filles vont peu à peu découvrir leur mère ainsi que la nature, vont faire tomber leurs barrières et se rendre compte de la beauté du monde. Une grosse claque pour elles. 


Avis: Tout le livre est pleins de phrases loufoques et beaucoup trop drôles, mélanges d'expressions françaises ou de répliques originales, sur ce point j'ai vraiment adoré. Exemples: "Elémentaire Whitney Houston", "Elle aurait du faire Wikipédia", "C'est comme les navets dans le pot au feu, je m'en passerai bien". Les personnages sont sympathiques et attachants, bien que j'ai trouvé le choix de Anna vraiment téméraire, de ne pas régler ses dettes mais de partir en road-trip iniatique, certes bénéfique, mais pas régleur de problème. J'ai un peu jugé Chloé je l'avoue, ayant moi-même pas eu mon père dans les parages durant plus de 10 ans, et sachant très bien qu'on peut se respecter tout de même. Lili était la plus attachante à mon avis. 


"Il est grand temps de rallumer les étoiles" de Virginie Grimaldi, 7,90€


Commentaires