La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose

Un titre à rallonge pour un livre qui vaut le détour! On me l'a offert pour mon anniversaire, et j'étais d'autant plus heureuse que je n'avais jamais entendu parler de l'autrice, qui a pourtant écrit plusieurs livres. Déjà on parle de la couverture et de l'édition? J'adore.
Quant au pitch, il faut savoir que l'histoire est autobiographique, chose que je me suis demandé lors de ma lecture. Pourtant le personnage principale ne s'appelle pas Diane mais Enaid. J'ai eu une illumination. Il s'agit bien de Diane mais en verlan... Il fallait franchement y penser. De cette façon-là, elle nous raconte une partie de sa vie, sans se nommer franchement, et le lecteur doit faire le reste. 

Enaid ou Diane, est une petite fille au début de l'histoire qui a été confiée à un couple de personnes ayant l'âge de ses grands-parents, sa mère ne pouvant plus s'occuper d'elle. Son père n'a jamais été présent non plus, elle reste donc chez Yvette et André, qui sont en fait ses grands-parents paternels, apprend elle plus tard. Sa mère, Léna est une femme excentrique, dont la garde de sa fille lui a été retirée. Enaid grandit, dans le sud-ouest, où adolescente, elle passe son temps à faire la fête, boire, prendre de la drogue, et s'embarque dans des situations compliquées. Elle est pourtant très douée à l'école mais sèche beaucoup. Pour autant, elle va choisir d'étudier à la Sorbonne, où elle fait la connaissance d'un drôle homme qu'elle va suivre jusqu'à Rome où les choses ne vont pas se passer comme prévues. Enaid n'a que très peu de repères, est sans cesse en questionnement sur elle-même, qui la pousse à agir de façon déraisonnée et souvent puérile. Pourtant on a beaucoup d'empathie pour elle, ses parents n'étant plus là pour elle. 

Le livre est divisé en plusieurs chapitres, chacun avec un nom de ville dans laquelle une partie de son existence se déroule. 
L'histoire se lit vite, on est rapidement pris dans cette drôle de vie.

Avis: J'ai adoré le mélange entre autobiographie et histoire romancée. On en apprend plus sur son auteur, ce qui est très intéressant. La plume est vraiment particulière, j'ai accroché tout de suite, très directe et drôle. L'auteur aime notamment répondre à quelqu'un, mais au lieu de le mettre sous forme dialoguée, elle l'écrit comme si elle le pensait. 
J'ai hâte de lire d'autres romans d'elle!


"La façon de marcher est celle du flamant rose" de Diane Ducret, 19.90€

Commentaires

Articles les plus consultés