La tresse

J'avais beaucoup entendu parler de ce roman de Laetitia Colombiani, "La tresse", qui est un best-seller, et dont une amie m'avait parlé. A l'époque, il n'était pas encore sorti en poche et quand il l'a été je me suis dit que ce serait une bonne idée pour offrir à ma grand-mère pour son anniversaire.
 Du coup elle me l'a prêté ensuite.

 L'histoire se passe dans trois pays différents, l'Inde, l'Italie et le Canada. Le livre est une alternance de récits entre ces trois pays, entre trois femmes fortes aux us et coutumes différents qui doivent affronter des épreuves difficiles. 

La première, Smita, indienne et une Intouchable. Intouchables ou Dalits, ces personnes considérées comme étant hors castes sont discriminées, rejetées et assignées à des tâches ingrates. C'est le cas de notre héroïne qui doit nettoyer les latrines des castes supérieures. A mains nues je vous laisse imaginer...  Cependant, elle souhaite une vie meilleure à sa petite fille de six ans, Lalita qu'elle souhaite envoyer à l'école afin qu'elle obtienne une vie digne de ce nom. Mais l'école la dénigre à cause de son rang d'Intouchable. Smita va donc décider de fuir sa région de l'Uttar Pradesh province du Nord du pays, dans laquelle le nombre d'intouchables est le plus élevé, dans le but d'accéder à pour une vie meilleure. Son mari ne les suit pas et c'est à deux que la mère et sa fille s'enfuient.

La seconde, Giulia, sicilienne, à peine vingt ans, travaille dans l'entreprise de son père spécialisée dans les cheveux. Clairement, depuis deux décennies, cette dernière entreprise encore existante dans son domaine, récupère des cheveux, les teint, les transforme pour les revendre. Le jour où son père tombe malade, la jeune fille doit trouver une solution, d'autant qu'elle découvre que l'entreprise est en faillite. Cette solution qui résoudrait tous ses problèmes et éviterait que toutes les employées se retrouvent au chômage va la mener jusqu'à Smita. 

La dernière femme de ce récit est canadienne, elle a 40 ans. Sarah est avocate  et associée dans un grand cabinet. Femme forte, déterminée, mère de trois enfants, elle n'a jamais laissé sa vie privée empiéter sur son travail. Elle se donne à fond, ne plie jamais, n'a pas pris de vacances depuis des années. Dévouée corps et âme à son ascension au sein du cabinet, et surtout déterminée à faire ses preuves en tant que femme, le jour où elle apprend qu'elle est atteinte de BRCA 2, un gêne notamment fortement développé chez les femmes juives ashkénazes, sa vie s'effondre. 
Une femme sur quarante en est atteinte, et développe donc un cancer... Face à cette bombe, Sarah suit le protocole ainsi que les traitements, mais ne s'arrête pas pour autant. Elle ne veut surtout pas que le cabinet l'apprenne de peur d'être prise en pitié et d'être écartée. Ce qui va arriver... 

Toutes ces femmes sont liées entre elles par la chevelure, d'où le nom du titre, puisque chacune va être un pilier dans la vie de l'autre sans le savoir.

Avis: Un très beau roman dont les trois histoires sont intéressantes et prenantes. Trois pays, trois continents différents, trois vies, et pourtant des épreuves aussi difficiles à surmonter pour toutes. 
Toutes si éloignées et pourtant liées. Ce livre se lit très vite, étant happé par chacune des histoires.



"La tresse" de Laetitia Colombiani, 7.20€

Commentaires

Articles les plus consultés