Jeu d'ombres

J'ai sur mes étagères ce thriller depuis trois ans, puisque je l'avais acheté après mon premier salaire en tant que stagiaire dans une agence de journalisme. Je l'ai enfin lu et j'ai beaucoup aimé. Je ne regrette pas d'avoir attendu si longtemps avant de le lire. Le pitch est en plus de cela assez original, vu qu'il ne s'agit pas d'une banale histoire de meurtres. 
Tout commence sur le campus de Seattle. Scott est un étudiant en sciences, brillant par son génie en informatique, sachant déjouer tous les systèmes de sécurité, piratant et usant de multiples astuces afin de réussir ses examens en trichant. Un jour, alors qu'il écoute les conversations issues des micros qu'il a posés dans le bureau d'un professeur, il tombe sur une drôle de conversation. Les deux protagonistes se donnent rendez-vous dans les sous-sols de l’université à minuit. Scott se réveille le lendemain, complètement groggy, et son colocataire Thomas, un jeune de style gothique, lui dit qu'un professeur de sciences a été tué dans la nuit. Scott fait vite le rapprochement avec les paroles entendues la veille. Il est donc un témoin clé de cette enquête. Tout au long de celle-ci, il va contacter anonymement le capitaine John Fleming travaillant sur cette enquête à Seattle, pour lui donner des tuyaux. 
En contrepartie, le policier doit informer le jeune homme de l'avancement de l'enquête. 
Dans le même temps à Portland, un cadavre vient d'être retrouvé brûlé, alors qu'il a été tué quatre ans auparavant. Tout le monde s'interroge sur cette singularité, et Paul Lorenzo travaillant sur cette découverte va remonter la piste d'un jeune homme, Martin Bosc, disparu des années auparavant qui aurait changé d'identité... Ces deux affaires se rejoignent, et tous les protagonistes vont être amenés à travailler ensemble. 

Une lecture entraînante dans laquelle on suit l'avancement de l'enquête d'une ville à l'autre, les deux histoires étant en fait liées.


"Jeu d'ombres" de Ivan Zinberg, 20€

Commentaires

Articles les plus consultés