Qui es-tu Alaska?

Étant une grande fan de John Green, de ses histoires, de ses personnages, de la façon de raconter ce qu'il nous raconte, j'avais hâte de tous les lire. Je n'arrivais pas à trouver "Qui es-tu Alaska" en petit format, et j'avais une flemme monumentale de le payer plein pot. Puis un jour, je me suis rendue dans le rayon jeunesse de mon Decitre, et j'ai réussi à le trouver. Ni une, ni deux, je l'ai embarqué. J'avais tellement hâte de me replonger dans l'univers de cet auteur que j'aime tant. J'ai désormais tous ses livres. "Nos étoiles contraires" "La face cachée de Margo", "Le théorème des Katherine", "Will&Will", et même le recueil de nouvelles de Noël où Green a écrit une nouvelle. 
"Qui es-tu Alaska?" est son premier roman écrit en 2005. Le pitch: Miles Halter a seize ans, et habite en Floride. Pas très aimé à l'école, un garçon impopulaire, on peut le dire, Miles rêve d'une école où personne ne le connait et ne le jugerait. Il décide donc d'aller en internat dans l'ancien lycée de son père dans le sud de Birmingham en Alabama, au lycée de Culver Creek. Là-bas, il se fait rapidement des amis entre le Colonel, un petit mec qui partage sa chambre, Takumi, Lara une fille avec laquelle il va plus ou moins sortir, d'origine roumaine, et surtout la fascinante Alaska Young. 
Dès le départ, Miles, se faisant rapidement appeler "le gros" ( à prendre avec humour, Miles étant tout sauf gros), va être attiré par cette mystérieuse jeune fille si différente de ce qu'il a connu. Indépendante, dotée d'un fort caractère, et passablement rebelle, Miles va s'enticher d'Alaska. Les deux jeunes gens vont se rapprocher, la jeune fille exerçant indépendamment de sa volonté, une forte attraction et un pouvoir indéniable sur Miles, ce dernier se mettant à fumer et à boire pour plaire à la jeune fille. Alaska et le Colonel brieffent  Miles sur pleins d'aspects de l'internat comme le surnom du directeur, "l"aigle", et les "weekendeurs", ceux suffisamment riches qui rentrent chez eux chaque week-end. La petite bande de teenagers va faire quelques trucs pas très légaux, goûtant aux plaisirs de la vie d'adolescents, jusqu'au jour où ils vont être confrontés à une tragédie qui va tous venir les ébranler, et leur rappeler que malgré le fait qu'ils se sentent invincibles, ils ne le sont pas. Bien que Miles soit persuadé du contraire, ils vont encore plus goûter à la vie, parce qu'elle est courte. 
Miles va apprendre à grandir seul, loin de sa famille, entouré de sa bande d'amis et de l'univers scolaire dans lequel il est. Entre tracas de coeur, les cours, les devoirs à rendre et les fêtes, Miles va être assez occupé. 

C'est un roman plein de fraîcheur, qui me rend nostalgique dans le sens, où certains éléments me rappellent mon adolescence, et le fait que j'aurais bien aimé en vivre certains, n'ayant jamais été, et n'étant pas vraiment une rebelle. J'ai beaucoup aimé l’aspect très américain du livre avec les plus populaires d'un côté, les "conneries" déjà assez flagrantes, et l'aspect assez égoïste de ces jeunes se sentant seules au monde et invincibles.



"Qui es-tu Alaska?" de John Green, 7,75€


Commentaires

Articles les plus consultés