Misérable Miranda

Après "Confidentialité assurée", j'ai ressorti un autre livre de comédie, bien qu'il ne s'agisse pas vraiment d'un #flashbackreadings puisque je l'ai relu. Quand j'étais ado, de 13 à 16 ans je dirai, je lisais pas mal de livres de comédie comme ceux de Sophie Kinsella ou ceux de Isabel Wolff. J'ai tous les livres de Wolff, et je les avais tous aimés, et pour certains lus deux fois. Je ne me souvenais plus trop de l'histoire de celui-ci, donc je m'y suis remise. Je crois que j'ai battu mon propre record en le finissant en à peine deux jours avec 439 pages, je ne suis pas peu fière lol, surtout que je l'ai lu pendant mes révisions de partiels. D'ailleurs j'en ai lus trois pendant les révisions... No comment. 
Le livre raconte l'histoire d'une jeune femme, Miranda, petite blonde, qu est psychothérapeute comportementaliste pour animaux. Ancienne vétérinaire, cette anglaise s'est reconvertie. Après une rupture amoureuse rapide avec son fiancé, elle emménage dans un nouveau local, et son affaire va commencer à bien fonctionner grâce au bouche à oreille, à son professionnalisme et à ses apparitions télé et dans les journaux. Miranda plonge dans le travail pour oublier cet échec de ses fiançailles, et son amertume face à Alexander son ex-fiancé. Pourtant, autre chose la travaille depuis seize ans, un acte qui a eu des conséquences désastreuses, où elle est en partie responsable. Depuis tout ce temps elle veut faire amende honorable et retrouver la personne qu'elle a blessée. Elle en parle à sa meilleure amie Daisy, elle-même préoccupée par Nigel son amoureux avec qui elle est depuis cinq ans et qui n'a pas l'air de vouloir se marier. Entre le romantisme de Daisy, ses parents qui ne s'entendent pas, le souvenir de Alexander et ses regrets face à la personne qu'elle a blessée, Miranda a beaucoup à penser. Elle va se lancer et retrouver cette personne. Je ne vous en dis pas plus. 

Avis: Miranda est une drôle de jeune femme, soignant tout types de comportements étranges chez les animaux comme des chats nageurs, des chiens hurlant sur les gens, ou un perroquet qui s'arrache les plumes, Miranda décrypte brillamment tous les comportements, ce qui contraste avec sa propre vie, où elle a bien du mal à appliquer ce don. Une lecture assez légère et sympa où le lecteur découvre un passé pas si reluisant et une lecture pas si légère finalement, bien que cela reste très loin de certains thrillers que l'on peut lire.



"Misérable Miranda" de Isabel Wolff, environ 7,40€

Commentaires

Articles les plus consultés