Rose Madder

Un nouveau Stephen King. Ca faisait longtemps! Encore une réussite pour ce roman que j'ai littéralement adoré. L'histoire est celle de Rose, jeune femme mariée depuis 14 ans à Norman Daniels, policier et homme violent qui la violente depuis tout ce temps. Ils se sont rencontrés lorsque Rose était en terminale, et n'a connu que lui et la vie douloureuse avec cet homme. Norman la frappe, la viole, et a même été à l'origine de la fausse couche de Rose. Un homme horrible en somme vous l'aurez compris. Même après avoir été envoyée à l'hôpital plusieurs fois et avoir été frappée tellement violemment qu'elle en a fait sa fausse couche, elle reste. C'est ce qu'il se passe très fréquemment dans ce genre de situations, mais j'ai tout de même été surprise du fait qu'elle reste tant de temps, et qu'elle ne réagisse qu'au bout de si longtemps. Elle ne travaille pas, reste à la maison et fait toutes les tâches attendues par une bonne épouse soumise tandis que Norman résout des crimes et démantèle des réseaux de drogue. Norman n'est pas un policier doux et patient mais virulent et est à l'origine du meurtre d'une personne dans le cadre d'une affaire. Sauf qu'il a été protégé par un collègue... Du jour au lendemain, en voyant une tache de sang sur ses draps, Rose décide de partir. Elle vole la carte de crédit de son mari et part. Elle prend un car à la gare de sa ville et se rend très loin de chez elle pour échapper à son bourreau. Elle arrive dans une petite ville où elle se fait prendre en charge par Anna Stevenson, directrice de "Filles et sœurs", foyer pour femmes battues. Rose va travailler un temps dans un hôtel en tant que femme de ménage, va avoir son propre studio, puis va être repérée par un homme à sa voix pour enregistrer des livres audios où elle va s'épanouir et gagner pas mal d'argent. Avant cela, elle s'est rendue chez un prêteur sur gages où elle vend sa bague de fiançailles où elle découvre qu'elle ne vaut rien. Elle tombe sous le charme d'un tableau d'une femme blonde aux cheveux très longs sur une colline et pour finir elle troc sa bague contre ce tableau. Elle va vite se rendre compte que ce tableau l'aide, et est réel. Bill un des vendeurs du magasin va tomber sous le charme de Rose. Celle-ci n'ayant jamais connu de véritable amour sans souffrances ( physiques et morales), va avoir du mal à accepter que quelqu'un puisse l'aimer, et surtout sans lui faire du mal. Elle va finalement se laisser aller à cette nouvelle romance. Durant ce temps, Norman va la chercher inlassablement en employant des méthodes pas très légales, dont en tuant l'homme qui avait aidé Rose. Il va la retrouver en voulant la tuer, va tuer des proches de Rose en voulant la trouver lors d'un pique-nique. La fin est un peu une hécatombe. Bill et Rose vont finalement s'en sortir et Norman va mourir d'une façon un peu singulière.
Avis: Ce roman dénonce les dérives policières ainsi que la violence présente même chez ceux dont la profession est censée être respectable. J'ai adoré ce livre, mais été surprise et énervée du temps de réaction de Rose avant de partir, souvent courant chez ce type de femmes. Mais après, Rose s'émancipe et ose enfin dire "merde" à Norman ce que j'ai beaucoup aimé.
J'ai moins aimé toute une partie du livre où Rose se retrouve dans le tableau. Avec King on retrouve toujours du fantastique pour le coup c'était ça, mais j'ai trouvé la partie un peu longue et pas forcément nécessaire.

Rose Madder de Stephen King, 8.60€, 761 pages

Commentaires

Articles les plus consultés