On se retrouvera

"On se retrouvera"est le premier roman de la comédienne Laetitia Milot. Personnellement je la connais depuis plus de dix ans en tant que la fameuse Mélanie de "Plus belle la vie". Je crois que j'avais su, puis oublié qu'elle avait écrit un livre, mais je n'étais jamais allée voir. Peut être que je considérais qu'une comédienne ne peut pas écrire bien. Je ne sais plus très franchement. Mais je ne crois pas que c'était ça. Bref. Lors d'un séjour à Lyon, je suis allée sur les quais de Saône chez les bouquinistes ( vous commencez à me connaître avec mes bouquinistes.) Comme d'habitude, j'ai regardé un peu sans plus. Avec mon amie Eva on avait un programme chargé: shopping et boutiques vintage entre autre. Je ne vais pas vous parler de mode, si vous vous intéressez à ce domaine, allez plutôt sur mon blog principal.
Je disais donc, nous avions un programme chargé, et nous n'avions pas trop le temps de regarder correctement. Cependant, en m'arrêtant à un des stands où je trouve toujours des livres sympas pas très chers, je suis tombée sur ce livre. J'ai été étonnée en voyant le nom de l'auteur et le résumé m'a donné envie. Je lis de plus en plus de "thrillers", la plupart du temps américains, mais là c'était l'occasion de lire un livre français. Je vous laisse le résumé: 
"Avant de mourir, la mère de Margot lui révèle un terrible secret, enfoui depuis trente ans: une nuit, alors qu'elle rentrait chez elle à pied, elle a été violée par quatre hommes et laissée pour morte sur le bord de la route. Un enfant est né de ce viol. Cet enfant, c'est Margot. Bouleversée par le chagrin, elle va désormais tout mettre en oeuvre pour trouver la vérité sur ses origines. Commence alors une quête douloureuse et dangereuse qui fait surgir le doute, le mensonge et la mort. Mais rien ne peut retenir Margot. Ni l'amour fou de Gabriel, ni l'amitié d'Alice, ni même son puy. Secrètement, elle prépare sa vengeance. Mêlant suspense, espoir et passion, le premier roman de Laeititia Milot dénonce les effets dévastateurs des violences faites aux femmes et le scandale de l'impunité des coupables."
Voilà donc pour le résumé. Pas très gai c'est certain, mais pourtant tellement le reflet de notre société et de ce qui s'y passe, inutile de se leurrer. Je précise que le livre a été écrit à quatre mains, celles de Laeitita et celles de Johana Gustawsson. Je ne vous cache pas que cette lecture n'a pas été facile, mais c'est important de se rendre compte de ce qui se passe, et de ne pas vivre au pays des Bisounours.
L'histoire commence par un flash-back, la scène de viol de Christiane, mère de Margot. C'est une scène très pénible. Vient ensuite la mort de Christiane, suite à un cancer. Mais avant cela, elle révèle à sa fille Margot, que trente ans auparavant, elle a su une abominable agression, et que c'est cette nuit qu'elle a été conçue. La jeune femme est évidemment désemparée par la mort de sa mère, plus de cette révélation horrible. Elle se met donc en quête de retrouver ces quatre coupables. Elle ne dit cependant rien à son entourage: Alice son amie ainsi que la mère de celle-ci Adèle, ni à Gabriel, infirmier duquel elle va tomber amoureux, ni à personne. Elle fait son enquête, malgré le deuil, malgré toutes les émotions qui la submergent. Elle va réussir à trouver tous les coupables. La plupart vont avouer, mais pour trois d'entre eux, ça va mal finir. Margot ne peut plus vivre ayant pour seul but cette enquête destructrice, qui va l'affaiblir, d'autant qu'elle va se confronter à quelque horrible vérité sur l'existence d'une cinquième personne qui faisait le guet à l'époque. Cette personne, elle lui a parlé dès le début sans se douter qu'elle était impliquée. Celle-ci justement, va tout faire pour que Margot ne découvre rien, et va même jusqu'à aller la faire suivre et lui faire provoquer un accident de voiture. Mais Margot ne lâche rien. Elle va se rendre jusqu'à Londres pour trouver un des anciens bourreaux de sa mère, ayant toujours en tête l'abominable question de qui est son père. A la fin, on va se rendre compte d'une horrible vérité. L'un des bourreaux et donc de ses potentiels père étant devenu un proche. Margot est désemparée, d'autant que son mari Gabriel va être grièvement blessé et placé dans le coma. Margot était alors enceinte et accouche seule. Elle ne sait toujours pas qui est son véritable père et ne veut plus le savoir, au risque de voir surgir une abominable vérité qui la rapprocherait dangereusement d'une personne étant devenu très chère. 
Je ne vous dévoile pas de noms, et ne vous en dis pas trop, même si vous avez en gros le topo, pour ne pas vous spoiler, et ne pas vous gâcher la fin de ce livre qui est pour le coup totalement imprévisible. J'ai été hyper surprise en bien de ce retournement de situation, suite à un détail qu'un témoin de l'époque avait vu, et dont Margot s'est souvenu. Pour le coup, les deux auteurs m'ont littéralement surprise, et c'est assez rare, puisque je suis rarement surprise à ce point, je m'attends toujours plus ou moins à quelque chose.

J'ai adoré cette lecture, qui nous embarque dans une enquête entre Marseille, Aix en Provence et Londres. Le personnage de Margot est très attachant, c'est une jeune femme assez téméraire qui ose se confronter à ce passé dont elle ne connaît rien.


"On se retrouvera" de Laeititia Milot et Johana Gustawsson, 6,90€




Commentaires

Articles les plus consultés