La pâtissière de Long Island

J'avais été très attirée par la magnifique couverture de ce livre, ainsi que par son titre. J'aime beaucoup les livres qui parlent de cuisine et surtout de pâtisserie. J'avais adoré Les délices de Tokyo, j'avais donc hâte d'entamer celui-ci. Je l'ai lu plusieurs mois après l'avoir acheté, et puis après Frankenstein, je souhaitais une lecture plus légère et mignonne. Je n'ai pas été déçue c'est le moins qu'on puisse dire! J'ai adoré cette lecture, qui fait partie de mes préférées du début de l'année et de loin. Tout au long des 500 et quelques pages, on suit deux époques, de 1932 à 1936 et de 2002 à 2004. Il y a une alternance d'époques tout au long du livre, avec la première correspondant à la jeunesse de Marie Wiemkes, immigrée allemande à New-York, et la deuxième correspond à la vie en Allemagne de sa petite nièce Rona. En effet, en 2002, sa grande tante Marie va fêter ses 90 ans, et c'est l'occasion pour Rona et son grand-père de lui rendre visite. Rona est en stand-by dans sa vie, sur les plans professionnels et personnels, et ce voyage aux Etats-Unis s'annonce être une bonne idée. Sa grande-tante qu'elle n'avait jamais rencontrée, va tout de suite lui faire bonne impression, et elles vont très rapidement s'entendre. Marie raconte donc sa jeunesse à Rona qui correspond à la période du livre entre 1932 et 1936. Amoureuse d'un jeune homme protestant, Arthur, Marie souhaite se marier avec lui, mais son père ne veut pas en entendre parler. Il décide donc de l'envoyer à New-York, chez deux de ses fils. Marie part vers l'inconnu à contrecoeur par bateau. On va suivre son arrivée à Brooklyn, ainsi que le début de sa nouvelle vie, et du manque de son amoureux. Elle va travailler d'abord avec ses frères dans leur restaurant, puis va souhaiter son indépendance financière en exerçant diverses activités. Elle va finir par revenir au restaurant, où elle va proposer sa fameuse recette du cheesecake au yaourt qui va faire l'unanimité, et que tout le monde va s'arracher. D'où le titre du livre. Pour la période entre 2002 et 2004, Rona va rentrer chez elle après ce voyage et va démarrer une nouvelle vie en faisant honneur à sa grande-tante Marie...

Avis: Une lecture exaltante et passionnante, que j'ai lue très rapidement. J'ai adoré en connaître plus sur la vie de cette vieille femme immigrée aux Etats-Unis. J'ai aussi beaucoup aimé en savoir plus sur Rona, qui va faire des choix ambitieux. C'est un condensé de plaisir, d'émotions, de tristesse un peu, mais surtout un énorme bouffée d'optimisme! Un réel coup de coeur.


"La pâtissière de Long Island" de Sylvia Lott, 8€

Commentaires

Articles les plus consultés