Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles

Un nouveau livre particulièrement génial en ce jeudi, avec "Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles" de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan. J'ai découvert ce livre, grâce au défi lecture de Victoria de Mango and salt et son ClublectureMS, auquel j'ai adhéré tout de suite. 
Victoria adore lire, tout comme moi, et elle a eu l'idée de créer un club lecture, de façon à ce qu'on puisse partager nos avis sur un même livre. Ainsi, chaque mois, un livre sera sélectionné, et nous lectrices, pourront échanger dessus à la fin. J'ai trouvé l'idée particulièrement géniale, la lecture étant tout de même une activité assez solitaire, qu'il est difficile de partager. Moi-même, j'essaye de parler de mes lectures un maximum, ici avec vous, mais aussi avec mes amis ou ma famille, mais pas autant que je le souhaiterai. C'est toujours un plaisir de prêter un super roman à quelqu'un et d'échanger nos impressions à la fin, même si ce n'est pas hyper souvent. 
Pour ce premier mois, Victoria a choisi elle même le livre a opté pour ce roman épistolaire écrit à quatre mains. En effet, ce roman est uniquement composé de lettres que les deux personnages principaux s'envoient ( plus quelques autres lettres). Le contexte: la seconde guerre mondiale. Nos deux héroïnes s'appellent Glory et Rita. 
Ces deux femmes vivent à des centaines de kilomètres l'une de l'autre, mais un club, le "club des femmes" va les réunir puisque le but est de tirer au sort le nom d'une personne. Glory tombe sur la "sorcière aux mains vertes" qui n'est autre que Rita. A travers Rockport dans le Massachussets et Iowa city en Iowa, les deux femmes vont échanger une correspondance durant trois ans et demi. Glory envoie alors sa première lettre. Rita lui répond et les deux femmes vont alors tisser des liens de plus en plus forts. Glory est une jeune femme de 23-24 ans, déjà mère d'un enfant au début du roman, Robbie, puis accouche de Corrine, dont le mari, Robert est parti à la guerre, et Rita est une quadragénaire, mère de Toby, 18 ans parti au front, tout comme son mari Sal. 
Les deux femmes vont échanger leurs peurs, leurs anecdotes, leurs vies, au fur et à mesure que la guerre continue. Un évènement tragique va survenir pour Rita. Glory n'est pas non plus épargnée puisque tiraillée entre un ami d'enfance devenu un peu plus que cela durant l'absence de Robert, Levi. Rita de son côté parle de Roylene, jeune fille étant la petite amie de son fils Toby, assez spéciale mais qui va l'apprécier de plus en plus, Mme Kleinschmidt sa voisine assez horripilante, Irène son amie, Charlie surnommé cow-boy. Glory va s'attacher à ces personnes dont lui parler régulièrement Rita, et cette dernière va également s'attacher aux enfants de Glory dont le plus grand va devenir malade. 

Je ne vous en dis pas plus au risque de vous spoiler mais c'est une très belle histoire. On apprend pas mal de choses sur la guerre, pas forcément des choses que tout le monde sait, on apprend comment les femmes se débrouillant pour aider l'effort de guerre. On admire leur courage, on pleure avec elles leurs peurs et catastrophes. A aucun moment je ne me suis ennuyée, le contexte bien qu'étant difficile, c'est tout de même une lecture agréable que l'on n'a pas tellement envie de lâcher. Le fait que ce soit épistolaire est un peu différent et ajoute une dimension plus vivante au récit, puisque le lecteur est directement amené dans l'esprit de Glory et de Rita. 
Ce n'est pas écrit en un français très soutenu comme le pourrait être " Les liaisons dangereuses" lui aussi roman épistolaire. Pas du tout, c'est tout à fait contemporain et lisible, et parfois même, si l'on fait abstraction des remarques en rapport avec la guerre dans leurs lettres, on pourrait penser que ce sont deux femmes d'aujourd'hui qui s'écrivent. C'est un roman inter générationnel, et c'est ce que j'ai adoré. 




"Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles" de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan, 7,70€ chez Pocket. 

Commentaires

Articles les plus consultés